Partager

Le village de Dirana Tabako (Commune rurale de Dogo) situé à plus d’une quarantaine de kilomètre de Bougouni a été le théâtre d’une scène macabre le lundi 08 juillet 2013. Hama Diallo, plus de la quarantaine, éleveur-cultivateur de son état a abattu froidement quatre hommes et blessé deux.

Cette altercation fait suite au refus de Hama Diallo de revoir ses comportements par rapport à l’expropriation des champs des villageois à son profit.

Les faits

Selon la version des habitants du village de Dirana Tabako, il y a de cela plus de vingt-deux ans, Hama Diallo s’est présenté au chef du village pour avoir un lopin de terre où faire de l’agriculture et de l’élevage. Le chef du village s’est opposé farouchement à cause de son ethnie. Grâce à l’intervention des notables, le chef a donné son accord pour quelques hectares. Mais quelques années plus tard, il abandonne le village de Dirana Tabako pour s’installer à Jamana. Précisons que Jamana se trouve à 7 kilomètres et relève de l’autorité du village de Dirana Tabako. Aucune décision ne peut être prise à Jamana sans l’accord du village de Dirana Tabako.

Au fil des années, Hama Diallo expropriait les champs des villageois parce qu’il mettait de l’argent en jeu. Grâce à son argent, il faisait la pluie et le beau temps avec ses quatre femmes et ses trois frères. Il fut convoqué par le chef de village de Dirana Tabako pour revoir un peu ses comportements vis-à-vis des habitants. Ce dernier n’ira pas par quatre chemins pour dire que la terre n’appartient à personne et qu’il a le droit de faire tout ce qu’il veut. Le ton est monté d’un cran entre Hama Diallo et les habitants.

Pour éviter le pire, Hama Diallo fut à nouveau convoqué au Tribunal de Bougouni pour s’expliquer. Bien que l’affaire est pendante devant la justice, Hama Diallo n’a pas cessé de se moquer des villageois. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Et comme l’administration judiciaire est lente dans notre pays, les villageois ont décidé de saisir le matériel de Hama Diallo en cette journée du lundi 08 juillet 2013 pour le remettre aux autorités afin qu’il mette fin à l’expropriation des terres des habitants du village de Jamana. Il n’a pas hésité à les remettre. Se sentant humilié, Hama Diallo, avec la complicité de ses frères, enfourche sa moto avec des fusils pour contrecarrer les habitants du village de Dirana Tabako. Une altercation qui s’est soldée par quatre morts et deux blessés. Pour l’instant, Hama Diallo passe ses beaux jours en prison à Bougouni avec deux de ses frères. Le troisième frère n’a pas tardé à prendre la poudre d’escampette.

La population de Dirana Tabako demande aux autorités de régler à jamais ce problème pour éviter le pire demain.

Affaire à suivre

Destin GNIMADI

22 Juillet 2013