Partager

Forte de ses 20 ans d’expérience en sa qualité d’observatrice internationale des élections dans plusieurs pays, Mme Haïdara Maïmouna Dagnoko, constatant le retrait timide des cartes d’électeurs dans le District de Bamako, a initié la méthode du porte à porte.

Lafiabougou en commune IV. Nous sommes le samedi 14 avril 2007. Il est environ 11 heures. La concession des Doumbia grouille de monde. On lave la vaisselle et on fait la lessive. Pourtant, le chef de famille n’est pas là. Il doit encore travailler ce week-end.

« Pour retirer les cartes d’électeurs de la famille, le chef avait prié un cousin de venir. Malheureusement, ce dernier n’a pas le temps. Des actions comme celles qu’entreprend cette dame sont salutaires« , nous confie une jeune fille de la famille.

Voici l’une des situations à laquelle sont confrontées plusieurs familles dans le district de Bamako, si bien que le jour du scrutin, les électeurs sont obligés de faire le tour des bureaux de vote à la recherche de leurs cartes.

Une chose que Mme Haïdara a voulu éviter. Car affirme-t-elle, « j’ai travaillé dans beaucoup de pays qui admirent notre modèle de démocratie. Ils sont mieux organisés que nous et ont un taux de participation aux élections plus élevé« .

Observatrice au Mali, au Togo, au Bénin, au Gabon, en Guinée Bissau, au Sénégal, au Burkina et, tout récemment, en Mauritanie, elle s’est entourée d’une cinquantaine de jeunes peu de temps après le début de la distribution des cartes pour « motiver les Bamakois« .

Présidente de l’ONG Association pour le soutien de la démocratie en Afrique, créée en 1992, Maïmouna Dagnoko travaille avec des collaborateurs de plusieurs pays.

Elle axe surtout son action dans les quartiers périphériques de Bamako qui, relève-t-elle, ont un taux d’alphabétisation très bas.

Première du genre, cette initiative commence à faire tâche d’huile, selon les différentes personnes que nous avons rencontrées.

Il n’est nullement besoin d’être politologue pour savoir que cette initiative est à encourager.

Ça y va du taux de participation de nos compatriotes aux élections.

Paul MBEN

16 avril 2007.