Partager

Le changement climatique, est le thème retenu pour les activités scientifiques de la Faculté des Sciences et Techniques. Démarrées officiellement ce mardi, ces activités se poursuivront jusqu’à mercredi. L’objectif de ces échanges, est de sensibiliser les populations sur les effets néfastes du changement climatique.

Ces activités scientifiques qui dureront deux jours, permettront à l’ensemble des acteurs du monde universitaire et de la société civile d’échanger autour de la problématique liée au changement climatique. Selon le Pr. Fana Tangara, Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques, la lutte contre les effets du changement climatique est une lutte dont chacun doit s’engager pour le bien-être de l’humanité car pour lui, notre survie en dépend. »La Faculté des Sciences et Techniques, ne saurait se mettre à l’écart de cette lutte. C’est pourquoi nous nous sommes fortement engagés dans l’organisation de cette activité », a-t-il-expliqué.

L’exposé sur le changement climatique, expérience sur le cas du Mali ; la table ronde sur les opportunités de financement des projets de recherche sur le changement climatique ; la réflexion sur la mise en place d’un réseau de chercheurs sur le changement climatique sont entre autres les questions qui seront débattues au cours de ces deux jours d’échanges.

Le conférencier, Pr. Pierre Larrouturou, s’est penché sur les effets néfastes du changement climatique. Selon lui, les différents pays du monde doivent s’organiser pour pouvoir relever le défi de la lutte contre les effets néfastes du changement climatique. »Ça fait 30 ans que les scientifiques nous préviennent. On a plus que deux ans où trois ans pour sauver la planète. Sur la question du climat, il y a une urgence absolue. Si on prend au sérieux la question du climat, on pourra créer suffisamment d’emplois », a-t-il-indiqué.

Zié Mamadou Koné

L’indicateur du Renouveau du 19 Septembre 2019