Partager

Pour faire face à la crise alimentaire qui menace le pays, l’Etat a décidé d’exonérer la TVA et le droit de douane sur le riz du 1er mars au 31 mai 2012. L’annonce a été faite jeudi après-midi par le ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, Mme Sangaré Niamoto Bah, au cours d’une réunion du Conseil national des prix (CNP).

Le Conseil national des prix (CNP) a tenu le 1er mars dans la salle de réunion du ministère de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, une réunion sur la mesure d’exonération du gouvernement sur le riz.

Mme Sangaré Niamoto Bah, ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, a indiqué qu’à la demande du CNP le gouvernement a accepté d’exonérer la TVA et le droit de douane sur le riz de grande consommation pendant une période de trois mois (du 1er mars au 31 mai 2012).

« Cette exonération est ouverte à tous ceux qui sont habilités à importer au Mali. Il suffit de signer un cahier de charges. L’exonération n’a pas de limitation de quantité« , a ajouté le ministre. Elle a fait savoir que le prix plafond du riz exonéré est de 330 F CFA pour le grossiste et 355 F CFA pour le détaillant.

Hama Aba Cissé, le président des commerçants détaillants, a assuré que les ses camarades respecteront le cahier de charges. Le ministre a informé que l’importation du maïs sera également exonérée. A ses dires, le dossier du maïs est en train d’être examiné.

Certains membres du CNP ont exprimé leurs inquiétudes sur la qualité du riz qui va être importé. Le ministre a répondu que les riz exonérés seront de bonne qualité. « Le suivi sera assuré. Aussi, la douane peut à tout moment nous communiquer la situation », a-t-elle précisé.

Regrettant que plus de 120 zones ont été déclarées déficitaires dans notre pays, le ministre a indiqué que cette exonération permettra de constituer le stock sur le marché.

Sidiki Doumbia

05 Mars 2012