Partager

Produites par dix élèves des lycées Cheikh Anta Diop et Fily Dabo Sissoko, des photos sur l’assainissement à Bamako sont exposées au Centre culturel germano-malien (CCGM) à Faso Kanu jusqu’au 26 novembre 2016.

L’exposition photographique de scolaires consacrée à l’assainissement dans la capitale malienne s’inscrit dans le programme d’activités 2016 du CCGM. Le CCGM œuvre pour le rayonnement culturel et artistique du Mali et de l’Allemagne. Après mûre réflexion, le Centre a décidé d’organiser une exposition photo sur l’assainissement de la ville de Bamako.

Dix élèves de deux lycées de la capitale ont été formés en world shop, encadrés par un photographe professionnel pour leur permettre de réaliser des photos à travers la capitale. L’objectif recherché, à travers cette activité du CCGM, selon son chef Cheick I. Cissé, est de conscientiser et de motiver les jeunes à comprendre les avantages de la photo.

Contrairement à beaucoup qui pensent que la photo se limite à se prendre sous toutes les coutures et à envoyer les images à des amis,  cet art peut servir de témoin, voire de carrière pour les jeunes. L’exposition en cours permet dans tous les cas de susciter un intérêt pour la photographie chez la jeune génération.

Tout en saluant l’initiative du CCGM, Bakary Emmanuel Dao, photographe-artiste et formateur des jeunes élèves, a souligné que les politiques devront accorder une importance à la formation des jeunes en photographie dans la mesure où notre pays est incontestablement la capitale de la photographie africaine.

Les trente œuvres exposées au CCGM font référence à l’assainissement, un thème interpellateur des dirigeants. Chacun des dix élèves participants a reçu une attestation de production de photos délivrée par le CCGM.

Le CCGM a vu le jour en 2004 avec comme missions principales la valorisation de la langue allemande, le développement interculturel entre le Mali et l’Allemagne.
Aujourd’hui, le Centre fait beaucoup dans la formation continue des professeurs d’allemand. Il finance aussi des projets de jeunes artistes et apprend aux élèves qui le désirent la langue allemande.

Zoumana Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 22 Novembre 2016