Partager

Expérimenté sur plus de 10.000 hectares dans le Kala profond (Niono) en zone Office du Niger, la culture du tournesol rentre parfaitement dans la droite ligne de la politique du PDES. A Niono, le Premier Ministre, Modibo Sidibé a visité en compagnie des Ministres Kafougouna Koné de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, Tiémoko Sangaré de l’Agriculture et Diallo Madeleine Bah de l’Elevage et de la Pêche, les parcelles en expérimentation pour la culture du tournesol par l’opérateur économique et industriel, Abou Woro Yacouba Traoré. La culture du tournesol apporte un plus à l’économie du paysan.

Les matières premières agricoles deviennent de plus en plus des enjeux mondiaux à cause notamment de la flambée des cours.

La seule condition devant nous permettre de vaincre cette flambée des prix des produits de première nécessité est forcement liée à la diversification des matières agricoles par les hommes. La culture promotionnelle du tournesol est une solution a relevé Abou Woro Yacouba Traoré, promoteur de l’usine HAWYT à Sikasso.

Le Président-Directeur Général de HAWYT s’est dit convaincu que la culture du tournesol est une solution idoine pour les paysans de satisfaire leurs besoins économiques tout en leur permettant de donner une réponse plus garantie aux exigences des populations, qui éprouvent plus en plus des difficultés à faire face à leurs besoins ce, à cause de la flambée quotidienne des prix des produits de première nécessité.

C’est dans cette optique que l’usine HAWYT a garanti ses partenaires afin qu’ils puissent avoir facilement accès aux meilleures variétés, avec une production à grande échelle sous entendue par un investissement renforcé dans la promotion de la culture du tournesol.

Abou Woro Yacouba Traoré, au cours d’une rencontre avec les paysans du Kala profond tenue le 1er mars 2008 dans les locaux de la mairie urbaine de Niono, a expliqué que l’hélianthus annuus est une plante originaire de l’Amérique du Nord. Il est connu chez nous sous le nom de « tournesol« . Une grande particularité qui la distingue des autres plantes sauvages, sa fleur suit le soleil du lever au coucher.

Abou Woro Yacouba Traoré a rassuré les producteurs agricoles de la zone Office du Niger que HAWYT a déjà pris des dispositions pour accompagner les paysans dans leurs activités en rapport avec la culture du tournesol.

Le tournesol offre beaucoup davantages. La tonne est vendue à 80.000FCFA, alors que pour un hectare, le producteur peut obtenir entre trois et six tonnes de graines de tournesol. Dans sa logique, le PDG de HAWYT a expliqué que l’aménagement d’un hectare pour la culture du tournesol, ce après toutes dépenses calculées par des experts agricoles, coûte environ 110.000FCFA. Autre rentabilité économique, le tournesol permet aux populations d’obtenir de l’huile végétale propre, hautement poly-instaurée comprenant essentiellement l’acide linoléique, précurseur de la famille des acides gras oméga 6, indispensable à la vie.

Abondant dans le sens, le directeur technique de HAWYT a, ajouté que l’acide linoléique doit obligatoirement être fourni par l’alimentation car, notre métabolisme est incapable de le fabriquer à partir d’autres nutriments.

M. Bengali relevera que le cycle de tournesol est de 90 jours, toute chose qui permet aux producteurs d’effectuer, au minimum, deux récoltes par an.

L’aménagement des 10.000 hectares permettra au moins à 10.000 personnes de trouver un emploi « Une réponse au PDES du président de la République« . Pour les charges en rapport avec les 10.000 hectares, elles sont évaluées à plus de 5 milliards de FCFA, y compris les différentes taxes et le transport.

M. Bengali d’expliquer que l’huile du tournesol, à cause de ses qualités est conseillée pour la prévention des maladies cardio-vasculaires. Elle est aussi utile, a-t-il, poursuivi, dans les régimes contre le cholestérol, anti-stérile et est régulatrice des systèmes endocriniens et nerveux. Sans compter son efficacité contre l’impuissance, la frigidité et le diabète.

Zhao Ahmed BAMBA

07 Mars 2008.