Partager

Le conducteur qui a tenté de forcer la grille du palais a été interpellé. Il affirme avoir voulu protester contre la politique culturelle du gouvernement.

Un véhicule a foncé dans la grille du Coq, l’entrée principale du palais de l’Élysée. Selon nos informations, les faits se sont déroulés vers 10 heures ce matin. L’individu a cherché à forcer la grille, mais « n’est parvenu qu’à taper légèrement les grilles à faible vitesse », selon une source citée par l’AFP.

L’homme au volant de la voiture a été interpellé.
Selon des sources policières, il aurait agi pour protester contre la politique culturelle du gouvernement et en particulier celle de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui semble sourde aux mécontentements des professionnels de la culture et notamment de ceux qui œuvrent dans le domaine du théâtre.

L’homme en question serait de nationalité italienne.

Il s’est présenté aux policiers comme directeur d’un théâtre.
Une bouteille de white-spirit aurait été retrouvée, laissant penser aux enquêteurs que le mis en cause aurait voulu s’immoler par le feu.
L’hypothèse n’est pas confirmée par les premières déclarations de l’auteur.
Un périmètre de sécurité a été mis en place aux abords du palais de l’Élysée. Le Point.