Partager

La ministre de l’Éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, en donnant le coup d’envoi des examens, a appelé les grévistes à la retenue

Les examens du Brevet de technicien 1ère et 2ème parties (BT1 et BT2) ont démarré hier sur l’ensemble du territoire national. Ils prendront fin demain. Pour mémoire, les détenteurs des BT1 et 2 sont des techniciens aptes à servir le pays. Cette année, les candidats inscrits aux BT1 et 2 sont au nombre de 38.984 repartis entre 116 centres et 1.666 salles pour 3.354 surveillants.

Ils composent dans les spécialités comme le français, les impôts, la douane, la sténographie, la langue vivante I (anglais), la dactylographie, la mécanique auto, l’électromécanique, le dessin bâtiment. La maintenance, l’hydraulique, le bâtiment, la géométrie, les travaux publics, la construction métallique et l’électronique industrielle sont d’autres spécialités.

L’Académie d’enseignement de Bamako-rive droite compte 4.686 candidats, dont 2.230 filles au BT 1, soit 47,59%. Les candidats libres (CL) représentent 36,49% des candidats. Les filières tertiaires (administration-finances, comptabilité et secrétariat de direction) au niveau de l’Académie représentent 59,97% des candidats. Par ailleurs, 40,03% des candidats sont dans les filières industries (bâtiment, dessin bâtiment, électromécanique, mécanique auto et travaux publics).

Les candidats composent dans 8 centres et dans 165 salles. Le centre du lycée privé «Carnot» de Banankabougou est l’un de ces centres qui accueille 292 candidats du BT 2, dont 191 femmes et 22 CL repartis entre 12 salles de classe. Le secrétariat de direction, la douane et les impôts sont les spécialités dans lesquelles composent les candidats de ce lycée privé.

La ministre de l’Éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane s’est rendue dans cet établissement scolaire où elle a été accueillie par le président du Centre Amadou Guindo et son staff. Elle a eu droit à quelques explications dans la salle des professeurs avant d’aller en salle d’examen.

À 8 heures, la cloche a retenti pour annoncer le démarrage des épreuves des BT 1 et 2. La ministre a donné le coup d’envoi de l’examen dans la salle n° 2 du Centre «Carnot» en ouvrant la première enveloppe contenant des sujets de l’épreuve de français dans la spécialité «Secrétariat de direction». Les sujets ont ensuite été distribués aux candidats.

Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont déclenché une grève de 288 heures hier lundi 9 août 2021. Ils s’étaient mobilisés pour une désobéissance civile en prenant d’assaut plusieurs Centres d’examen des BT 1 et 2 de Bamako tôt le matin pour tenter de fermer les structures de l’éducation et empêcher la tenue de l’examen.

Des perturbations ont été constatées dans les Centres d’examen des lycées «Carnot», Mamadou Sarr et à Kalaban-Coura. Les syndicalistes ont déchiré la liste de présence des candidats dans ces centres. Les forces de l’ordre sont pacifiquement intervenues pour évacuer les contestataires de ces lieux afin que l’examen se déroule dans les bonnes conditions.

Appelant à la retenue, la ministre a rappelé que les actes de vandalisme ne doivent pas venir des acteurs de l’école notamment les enseignants. «Soyez à l’aise, responsables, assidus, vigilants, calmes. Evitez de tricher, frauder, ça ne fait pas avancer. Comptez sur vos propres efforts.

Travaillez par vous-mêmes à la sueur de votre front. Vous êtes l’avenir du pays. Vous allez examiner dans les conditions idoines et de sécurité», a rassuré la ministre de l’Éducation nationale s’adressant aux candidats dans une interview qu’elle a accordée aux reporters de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP) et de l’ORTM.

Par ailleurs, Mme Sidibé Dédéou Ousmane a rappelé que les résultats scolaires obtenus doivent refléter le niveau des candidats. Dans un communiqué en français et en bamanankan, la cheffe du département de l’Éducation nationale a indiqué à l’intention des élèves, des parents d’élèves, des enseignants, des présidents de centres, des surveillants que les épreuves des examens du BT 1 et 2 se déroulent sur l’ensemble du territoire national. La ministre a invité les personnes concernées à être dans leur centre respectif à 7 heures.

Mme Sidibé Dédéou Ousmane a précisé que son département n’est ni de près ni de loin associé à des communiqués faisant état de recrutement de surveillants.


Sidi Y. WAGUÉ

Source: ESSOR