Partager

Ils sont repartis dans 76 centres à travers le pays. En donnant hier le coup d’envoi des épreuves, la ministre de l’Éducation, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a appelé les uns et les autres à compter sur leurs propres efforts

L’examen du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) a ouvert hier, lundi 20 juin, le bal des examens de fin d’année scolaire 2021-2022. Les 23.434 candidats sont repartis dans 76 centres et 925 salles. Ils seront surveillés par 1.949 enseignants mobilisés pour la circonstance.

Le Centre du lycée «Technique» de Bamako a été choisi pour le coup d’envoi officiel. Il accueille 603 candidats inscrits dont 364 filles repartis dans 21 salles pour 42 surveillants.

Parmi les candidats qui y composent, on dénombre 195 garçons candidats libres (CL) et 279 filles CL. Arrivée à 7h30, la ministre de l’Éducation nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, a d’abord assisté à l’exécution de l’hymne national et la montée des couleurs nationales par l’Association des pionniers du Mali dirigée par Tidiani Coulibaly. Après avoir constaté la bonne organisation à travers la visite de quelques salles d’examen, la ministre de l’éducation a ouvert la première enveloppe dans la salle N°9 contenant les sujets de l’épreuve de «Comptabilité usuelle et documents commerciaux».

Cette épreuve comportait 3 parties  indépendantes, toutes obligatoires : «Relever des factures» ; «État de rapprochement» et «Correction des erreurs du journal». Le Centre d’examen de l’école centrale pour l’industrie, le commerce et l’administration (ECICA) compte 200 candidats repartis dans 8 salles. «Le calme régnait à l’ECICA même si certaines personnes étaient dans la cour à ne rien faire», a assuré le président du centre d’examen, Harouna N’Diaye.

La directrice de l’Académie d’enseignement Bamako-rive gauche, Mme Koné Rokiatou Dia, a relevé que toutes les dispositions prises sont rassurantes pour une bonne organisation des examens. Quant à la ministre de l’Éducation nationale elle a rappelé que le lycée Technique a formé beaucoup de cadres de notre pays. «Emboîtez le pas de ces cadres.

Soyez de bons comptables après avoir décroché un emploi pour être des honnêtes serviteurs de votre entreprise. Soyez assidus et disciplinés», a-t-elle conseillé. «Il ne faut pas gagner en trichant. Comptez sur vos propres efforts. Il faut que votre travail soit individuel et reflète votre niveau et vos résultats obtenus. Je souhaite que le Mali Kura prôné commence par vous», a renchéri Mme Sidibé Dédéou Ousmane qui a invité tous les acteurs de l’école à se mobiliser pour la tenue des autres examens.

«Ne fraude pas. Ne donne ton brouillon à personne. Ne compte que sur toi. Les téléphones sont interdits» étaient des slogans de sensibilisation affichés dans les deux centres visités par notre équipe de reportage.  Cette première évaluation nationale de fin d’année scolaire prendra fin le 23 juin 2022.

Source: L’Essor