Partager

En dépit des perturbations de l’année scolaire 2007-2008, dues aux grèves intempestives des enseignants, la Cellule de planification et de statistique (CPS) du ministère de l’Education nationale se dit confiante de la bonne préparation de l’examen du diplôme d’études fondamentales (DEF).

A la CPS, on note que les établissements du fondamental ont épuisé leur programme. Ce qui font dire aux autorités scolaires le bon niveau de préparation des élèves. Initialement prévu pour le 5 juin, le DEF a été finalement reporté au mercredi 11 juin 2008 à cause de la grève des enseignants du secondaire.

Pour les autorités scolaires, qui n’ont pas été en mesure de nous donner le nombre de candidats au DEF, tout est fin prêt pour que les épreuves se déroulent dans des conditions optimales.

Cependant, à la CPS on reconnaît un léger retard dans la réception des listes des candidats en provenance des centres d’animation pédagogique (Cap). Comme d’habitude, les épreuves auront lieu dans un intervalle de deux jours pour les candidats réguliers et une semaine pour les candidats libres, avec les professeurs, assure-t-on, disponibles pour la surveillance.

Au Centre d’animation pédagogique (Cap) de Banankabougou tout comme au Cap de Kalabancoro, l’on nourrit déjà l’espoir de la bonne réussite de l’organisation du DEF aux plans matériel et humain. Le responsable de la CPS affirme par ailleurs avoir prévenu les Cap censés informer les établissements retenus comme centres d’examens.

Sètè Traoré

(stagiaire)

06 Juin 2008