Partager

Les plus hautes autorités veulent être particulièrement prudentes dans une éventuelle poursuite contre l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré.

Avant une probable saisine de la Haute Cour de justice à cette fin, l’Assemblée nationale va mettre sur pied, dans les prochains jours, une Commission ad hoc pour « étudier la possibilité de poursuivre » l’ancien chef de l’Etat.

Cette commission sera composée de 15 membres et devrait comporter des députés issus de tous les groupes parlementaires.

Si cette commission venait à saisir la Haute Cour de justice, l’ex président ATT, devra bientôt faire sa valise pour retourner sur les berges du fleuve Djoliba pour répondre devant la justice.

Ainsi donc, l’histoire risque de se répéter au Mali, car l’on se rappelle que c’est lui ATT, tombeur de Moussa Traoré, qui a conduit ce dernier dans les geôles, il risque aussi ce même sort. Et si jamais on enclenchait un procès, on aura beaucoup à apprendre sur la crise malienne.

La Rédaction

15 Mai 2014