Partager

Suite aux événements malheureux survenus à Kidal les 17 et 18 mai 2014, dans le cadre la visite du Premier ministre dans cette localité, l’Assemblée nationale du Mali a adopté une résolution le 20 Mai 2014. Elle y invite dans des termes clairs les pays amis du Mali à suspendre toute assistance médiatique, consulaire et diplomatique ai MNLA. Lisez !

PROJET DE RÉSOLUTION N° 14________/AN-RM

Sur les graves évènements survenus à Kidal les 17 et 18 mai 2014.

Réunie en séance plénière dans la Salle Modibo KEITA, ce jour 20 mai 2014,

Vu la Constitution du 25 février 1992 ;

Vu le Règlement Intérieur ;

L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU MALI,

– Considérant la connivence de plus en plus étroite entre le MNLA et les mouvements terroristes (Ançardine, AQMI, Boko-Haram,MUJAO etc…) ;

– Considérant les actes inqualifiables de violence et d’agression perpétrés par le MNLA et ses alliés narco-djihadistes les 17 et 18 mai 2014 à Kidal contre la délégation du Premier ministre, l’administration, les forces de défense et de sécurité ainsi que les populations civiles ;

– Considérant le lâche assassinat par le MNLA et ses alliés de préfets et sous-préfets, de civils et de membres des forces de défense et de sécurité ;

– Rappelant les actes barbares et inhumains perpétrés par le MNLA et ses alliées terroristes à Aguel Hoc sur les forces de défense et de sécurité en janvier 2012 ;

– Rappelant l’adoption par l’Assemblée nationale de la Résolution n° 13-03/AN-RM du 6 juin 2013 relative aux exactions à caractère raciste et ségrégationniste perpétrées les 1er, 2 et 3 juin 2013 contre les populations noires de Kidal par le MNLA ;

– Rappelant les différentes résolutions 2056, 2071, 2085 de même que la Résolution 2100 par laquelle le Conseil de Sécurité des Nations Unies a créé la MINUSMA afin d’aider les autorités maliennes à stabiliser et recouvrer l’intégrité territoriale du Mali ;

– Considérant la volonté affichée par les hautes autorités maliennes de privilégier le dialogue pour la résolution de la crise du Nord, à travers notamment la nomination d’un Haut Représentant du Président de la République pour le dialogue inclusif, la création d’un ministère de la réconciliation nationale ; d’un ministère en charge de la reconstruction du Nord ; ainsi que la création d’une commission vérité, justice et réconciliation ;

– Considérant les conclusions de la 3ème Conférence des donateurs « Ensemble pour le renouveau du Mali » le 15 mai 2014 à Bamako, tenue sous la coprésidence de l’Union Européenne, de la France et du Mali ;

– Considérant la violation flagrante de l’accord préliminaire de Ouagadougou du 18 Juin 2013 par le MNLA ;

– Considérant que le MNLA jouit d’une certaine audience auprès de pays dit « amis » du Mali sur le plan médiatique, consulaire et diplomatique ;

– Considérant la déclaration du Premier ministre devant l’Assemblée nationale ce jour ;

Après en avoir délibéré,

– Déplore l’attitude inacceptable et incompréhensible des forces de la MINUSMA et de SERVAL pendant la journée meurtrière du 17 mai 2014 à Kidal ;

– Apporte son soutien total et indéfectible aux forces de défense et de sécurité, au Gouvernement et au Président de la République dans leurs efforts pour la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali ;

– Condamne avec la dernière vigueur les attaques, enlèvements et assassinats perpétrés par le MNLA et ses alliés terroristes ;

– S’incline devant la mémoire des victimes tombées sur le champ d’honneur, présente ses condoléances sincères et attristées à leurs familles et souhaite prompt rétablissement aux blessés ;

– Exhorte le Gouvernement et la communauté internationale à prendre toutes les mesures appropriées en vue de traduire les auteurs de ces actes odieux et barbares devant les juridictions nationales et internationales compétentes ;

– Invite la communauté internationale à s’impliquer davantage dans le désarmement des groupes armés, la lutte contre l’impunité et à soutenir les forces armées et de sécurité du Mali dans la lutte contre le terrorisme international et pour la stabilisation du Nord du Mali ;

– Invite les pays amis à suspendre toute assistance médiatique, consulaire et diplomatique au MNLA ;

– Invite le gouvernement à exercer sa souveraineté totale et entière sur Kidal dans les meilleurs délais;

– Invite le peuple malien à la retenue et à ne point faire d’amalgame entre les terroristes et les paisibles citoyens ;

– Se réserve le droit de créer une commission d’enquête parlementaire sur les atrocités commises par le MNLA et ses acolytes ;

– Charge Monsieur le Président de l’Assemblée nationale de transmettre la présente Résolution à Monsieur le Premier ministre conformément aux dispositions du Règlement Intérieur.

Fait et délibéré en séance plénière

Bamako, le 20 mai 2014

Le Secrétaire de séance Le Président