Partager

La vie à Bamako nous réserve des surprises désagréables, malheureusement même des personnes âgées ne sont pas en reste. C’est ainsi que mercredi dernier au marché de Niamakoro-Chèbougouni, une vieille femme âgée de plus de 60 ans a escroqué une autre en lui soutirant 16 500 F CFA.

La dame en question s’est fait passée pour une vendeuse des résidus de manioc que les femmes utilisent pour embellir les bazins. Ainsi, elle a dit à sa victime que son enfant a importé de la RCI plusieurs sacs dudit produit. Elles convinrent de 16 500F et la vendeuse demanda à un charretier de l’accompagner à son domicile pour récupérer les deux sacs qu’elle propose.

Faisant chemin ensemble, la vieille demanda au pousse-poussetier de lui remettre l’argent que lui avait remis la femme sous pretexte qu’elles se connaissent depuis longtemps. Sur le champ, ce dernier n’hésita pas et s’exécuta.

Arrivés plus loin, elle demanda au pousse-poussetier de retourner et qu’elle allait faire parvenir les deux sacs à sa cliente. Sans se douter de rien, celui-ci retourna. Et quand la cliente l’aperçut, elle demanda :”où sont les sacs?” . Il l’informa que la vendeuse viendra personnellement avec la marchandise. Une longue attente, puisqu’on ne la reverra plus.

Ainsi, la vieille femme est parvenue à se tirer avec les 16 500F. Si les personnes reputées avoir atteint l’âge de la sagesse s’adonnent à de telles pratiques, à qui pourrait-on faire confiance dans ce pays?

Mamadi TOUNKARA

19 octobre 2007.