Partager

On a coutume de dire que «si ta cupidité ne t’a pas tué c’est que tu n’es pas cupide». C’est qui est arrivé à Issiaka Diallo dit Isack, un escroc de grand chemin. En effet, le sieur Isack se faisait passer pour le maire de la commune rurale de Togré-Coumbé, le très respecté et célèbre marabout, Alpha Boubacar Cissé, dans le cercle de Ténenkou. Il a été arrêté par la Camp I le 7 juin dernier à Kita et médite désormais sur son sort à la Maison centrale d’arrêt de Bamako-Coura.

Il usait des astuces pour soutirer de l’argent aux entrepreneurs. Pour prendre l’argent des entrepreneurs, il servait d’appât la construction de 60 salles de classes et plusieurs mini barrages pour la commune de Togré-Coumba, sur financement des Allemands. Ainsi, avec ce stratagème il a pu arnaquer près de 10 entrepreneurs, avec des montants différents. Il usait régulièrement de nouvelles puces de téléphones avant de s’en débarrasser une fois son forfait commis. Sa stratégie est simple, il passait par les personnes proches des différents entrepreneurs et jouissait de l’aura et la confiance dont bénéficie le vrai maire de Togré-Coumbé pour escroquer les gens.
Ce petit jeu lui avait bien réussi jusqu’au jour où il est tombé sur Nouhoum Bamba, un jeune entrepreneur, installé à Bamako. Ce jour là, tranquillement assis dans son bureau, un ami à Nouhoum Bamba appela ce dernier pour lui faire part que le vrai faux maire de Togré-Coumba a un marché pour la construction de 60 salles de classes et la réalisation de plusieurs mini-barrages dans sa commune. Bonne nouvelle par ces temps qui courent! Très vite l’ami de Bamba lui demanda d’entrer en contact avec le vrai faux maire. Ce fut le début de ses malheurs. Tous les jours Issiaka inventait des histoires pour soutirer de l’argent à Bamba. «Tantôt, il me demandait : envoie-moi 50 000 FCFA pour des frais de dossiers, 80 000 pour ceci, 120 000 pour cela, 100 000 pour intéresser les chefs de village et 300 000 pour intéresser les conseillers qui doivent tous consentir au choix de l’entreprise. Au total, il m’a pris 1,9 million en une semaine. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à douter de lui. Ainsi, j’ai fait appel à un Capitaine pensant que c’était le vrai maire qui m’escroquait. J’ai donné son numéro au Capitaine qui l’a appelé pour lui dire qu’il est en train d’escroquer un entrepreneur, et qu’il avait intérêt d’arrêter. Depuis lors je l’ai appelé. En vain. Le numéro ne fonctionnait plus. C’est là que je me suis rendu compte que j’ai à faire avec un escroc de grand calibre.
Donc, j’ai fait mes recherches sur le net et j’ai pu avoir le numéro d’un maire d’une commune voisine de Togré-Coumba. J’ai appelé ce dernier qui m’a dit que ce que je suis en train de lui dire ne ressemble pas au maire de Togré-Coumbé. Celui-ci m’a donné le numéro du 1er adjoint au maire. Lequel a été surpris d’entendre mes propos sur le maire», regrette aujourd’hui Nouhoum Bamba. Bamba ne s’est arrêté en si bon chemin. Il a continué ses enquêtes.

Pendant ce temps, l’escroc était déjà passé à une autre étape. Il avait appelé avec une autre puce le maire de Niafunké pour avoir le numéro d’un autre entrepreneur. Entre temps, Nouhoum avait pu identifier ce énième numéro via les services des opérateurs téléphoniques. Ainsi, il a pu trouver «un entrepreneur appât» dont il a donné le numéro au maire de Niafunké.
Après vérification, il se trouve que Issaka Diallo a escroqué Salia Coulibaly, un entrepreneur basé à Koutiala, à hauteur de 344 000 F CFA, Sidiki Diabaté, un autre entrepreneur, à hauteur de 600 000 F CFA, Vieux Traoré, 120 000 F CFA. Il a également pris 125 000 F CFA à Dramane Traoré, Adama Dembélé, maçon de son état, 70 000 F CFA et Nouhoum Bamba, à qui il a pris 1 900 000 F CFA en une semaine. Ce pôle d’entrepreneurs a porté plainte contre le nommé Issiaka Diallo, pour escroquerie. Arrêté par la gendarmerie du Camp I, l’escroc hors-pair répondra des ses actes, le 21 juillet prochain, devant le Tribunal de grande instance de la commune V. Le vrai maire de Togré-Coumba a, lui, également décidé de porter plainte pour atteinte à l’honneur et usurpation de titre.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 16 Juin 2016