Partager

Ce fut un moment chargé d’émotion dont souviendront longtemps les escrimeurs et les maîtres d’armes maliens. Mercredi, alors qu’ils étaient en pleine séance d’entraînement dans la nouvelle salle offerte à la Fédération malienne d’escrime (FME) par le département de tutelle, les tireurs du pays, toutes catégories confondues, ont reçu La visite de la maire de Montreuil, Dominique Voynet.

Il était 18h lorsque l’ancienne ministre écologiste et sénatrice, accompagnée d’une demi-dizaine de personnes dont le président du club d’escrime de Montreuil, Alain Alliez et la présidente de l’Association des femmes dynamiques de la diaspora, Mme Camara Fatou Sène, arriva au stade du 26 Mars à bord de cinq véhicules 4X4. A son arrivée au stade de Yirimadio qui abritera le 19 septembre la cérémonie investiture du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, la maire de Montreuil a été accueillie par le président de la Fédération malienne d’escrime, Wahabou Zoromé, avant d’être conduite dans la salle sous les ovations des escrimeurs.

«Je suis fière et émue de visiter cette salle, avouera d’entrée de jeu Dominique Voynet. Alain (le président du club d’escrime de Montreuil; ndlr) avait raison d’insister pour que je vienne voir ce qui se passe ici. Je suis émerveillée, ce qui me plaît encore plus, c’est la présence d’un grand nombre de filles parmi les pratiquants d’escrime. La mairie de Montreuil va continuer d’appuyer l’escrime malienne. Je vous souhaite beaucoup de courage», ajoutera la visiteuse de marque. «Il y a 10.000 Maliens qui vivent à Montreuil, ils devraient être fiers de tous ces jeunes et du travail de la Fédération malienne d’escrime», conclura l’ancienne députée européenne et ancienne porte-parole des Verts, avant d’assister à quelques combats d’exhibition.

Auparavant, le président de la Fédération malienne d’escrime, Wahabou Zoromé avait salué le partenariat entre la fédération et la mairie de Montreuil, notamment le club d’escrime de cette région située en île de France et qui est la deuxième ville la plus peuplée de la Seine-Denis (plus de 100.000 habitants). «Sans la mairie de Montreuil, l’escrime malienne ne serait pas là où elle est aujourd’hui», martèlera le premier responsable de la FME.

Le partenariat entre notre pays et la commune de Montreuil, indiquera Wahabou Zoromé, se traduit par les appuis techniques (stages de formation) et matériels (remise d’équipements), mais aussi par le soutien moral des autorités municipales de Montreuil comme cette visite de Dominique Voynet et celles effectuées ces dernières années à Bamako par le président du club d’escrime de Montreuil, Alain Alliez. Il convient de rappeler que la militante écologiste est venue au Mali pour la pose de la première pierre de la Maison des femmes de Yélimané, une ville jumelée avec Montreuil depuis plus de trois décennies.

S. B. TOUNKARA

Essor du 13 Septembre 2013