Partager

Une épidémie de cholera sévit dans plusieurs cercles de Mopti et Tombouctou. Moins de quinze jours après la détection du premier cas, la maladie a fait plus d’une dizaine de morts.

Tonka, Gomou, Waki, Singo, Soumpi et Kassoum, Sébi, ce sont entre autres villages déjà touchés par la maladie qui se propage assez rapidement. Ces villages sont répartis entre les cercles de Youwarou, Nianfunké, Diré et Gourma Rharous et Goundam. La question préoccupe actuellement les autorités sanitaires et administratives des deux régions.

Déjà dans le cercle de Youwarou (Mopti), il aurait été enregistré 65 cas parmi lesquels 8 décès. Dans la région de Tombouctou, les cercles de Niafunké et Goundam connaissent des bilans respectifs de 24 cas (dont trois décès) et deux cas (avec un décès). Gourma Rharous enregistre deux cas tandis qu’un cas malades de la maladie est recensés à Diré. Il faut signaler que ces chiffres sont très évolutifs.

Vomissements spontanés accompagnés d’une diarrhée brutale, les premiers symptômes du cholera auraient été détecté, en mi-juillet, à Sébi, cercle de Niafunké. Cette terrible maladie qui entraîne une déshydratation extrême du corps humain et augmente l’acidité sanguine est extrêmement contagieuse.

Selon les informations médicales, le choléra est favorisé par la consommation de l’eau du fleuve et des mares non traitées. Pour l’éviter, la consommation de l’eau javellisée et le lavage des mains au savon sont conseillés.

A suivre !

Seydou Coulibaly

27 Juillet 2011.