Partager

Depuis lundi, un atelier de formation sur l’utilisation d’un logiciel d’analyse et de traitement des informations épidémiologiques dénommé »Epi-info », à l’endroit des représentants des différentes organisations non gouvernementales (ONG) opérant sur toute l’étendue du territoire et organisé par la Cellule du comité sectoriel de lutte contre le Sida (CSLS) du ministère de la Santé, se tient au Groupe Pivot/santé population.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu sous la présidence du Dr Aliou Sylla, coordinateur du CSLS.
Etaient également présents, Michael Simsik directeur adjoint du Corps de la paix (Peace corps), Issaka Niambélé de l’Usaid, Kellie Lartigue du CDC Atlanta et Souleymane Dolo, directeur du Groupe pivot/santé population.

C’est grâce à Marc Humphrey, un volontaire du Corps de la paix, que notre pays peut utiliser le logiciel Epi-info.

En effet, Marc Humphrey a traduit en français le didacticiel ou le processus d’utilisation du logiciel, afin de le rendre accessible aux organisations non gouvernementales (ONG) des pays francophones.

Epi-info, tout en facilitant la collecte, le traitement, l’analyse et la gestion des données, pour les ONG, va sécuriser et uniformiser les procédures d’analyse, de traitement et de gestion des données des différentes ONG œuvrant dans le secteur de la santé.

De même, partenaires techniques et financiers jugeront nos données plus fiables. Ces dernières étant souvent accueillies avec réserve, car de temps à autre, certaines disparités flagrantes y sont relevées.

La collecte des données selon le Dr Sylla, constitue un maillon essentiel dans la prise de décision dans le domaine de la santé.

Rappel a été fait par Michael Simsik directeur adjoint du Corps de la paix, que son organisation, implantée partout dans le monde, est activement impliquée dans la lutte contre le Sida.

Quant à Kellie Lartigue du CDC Atlanta, tout en faisant remarquer que parfois ce sont les petites choses et les petits gestes qui aboutissent à des grandes réalisations, a salué l’exemplarité de la collaboration avec le Mali.

Disponibilité de l’USAID à poursuivre l’accompagnement de notre pays dans la lutte contre le Sida, a été réitérée par Issaka Niambélé.

L’importance de la fiabilité des données pour les partenaires a été soulignée par Souleymane Dolo du Groupe pivot/santé population.

21 décembre 2006.