Partager

La vision stratégique du Ministère de l’Environnement et de l’Assainissement dans le cadre de la Politique Nationale de l’Assainissement du Mali, repose sur cinq grands axes qui s’articulent autour de la gestion des déchets solides, liquides, spéciaux, des eaux pluviales et le transfert des compétences en assainissement.

Dans le document élaboré pour la mise œuvre de cette politique nationale, l’on révèle que chacune de ces cinq stratégies tient compte de la concentration, la décentralisation et de la lutte contre la pauvreté. Chaque stratégie, indique toujours le document, tient compte de l’équité, du genre et d’une manière générale des autres objectifs de développement pour le millénaire.

Le Ministre de l’environnement et de l’assainissement, Ousmane Ag Rhissa, lors d’une conférence de presse qu’il a animée le Mardi 21 janvier2014 dans les locaux de son département, a précisé que la politique nationale de l’Assainissement (PNA) a pour but d’assurer la gestion durable des déchets et réussir le transfert des compétences en assainissement afin d’améliorer l’accès de la population au service public de l’assainissement.

Faut-il le noter, la politique nationale de l’Assainissement (PNA) a une durée d’exécution de quatre mois, soit du début d’octobre au 31 janvier 2014. Pour la cause, le gouvernement a débloqué une bagatelle d’environ un milliard de FCFA.

Par ailleurs, le programme d’urgence d’assainissement est d’ores et déjà en cours. Il concerne le district de Bamako et consiste à dégager un certain nombre de dépôts. Le programme d’urgence d’assainissement envisage également d’autres activités dont l’aménagement de certains sites.

Et de rappeler que, pour la même cause, le gouvernement du Mali a institué depuis le 25 janvier dernier la journée nationale de l’assainissement. Elle sera désormais célébrée le dernier samedi de chaque mois. Ce, sur l’ensemble du territoire national à traves des gestes de salubrité.

Djibi

Maliba Info du 28 Janvier 2014