Partager


Depuis quelques décennies on assiste à une recrudescence de la dégradation de l’environnement suite à l’action anthropique. Les causes de cette destruction sont multiples et divergeants, selon l’endroit où l’homme se trouve, si pour les pays du Nord l’activité industrielle est indexée par contre pour les pays Sud, l’irrigation et la population sont épinglées.


D’OU PROVIENNENT LES GAZ A EFFET DE SERRE?

La cheminée des usines, les tuyaux d’échappement des moteurs, les gaz rejetés par des appareils réfroidissant, à savoir les climatiseurs et réfrigérateurs et les champs de riz constituent des prédateurs de l’écosystème par émissions d’importantes quantités de gaz carbonique (CO2)

LES GRANDS POLLUEURS DE NOTRE PLANETE

D’après une étude onusienne, les grands prédateurs de l’écosystème international sont les pays fortement industrialisés. Ainsi, les Etats-Unis d’Amérique contribuent à hauteur près de 40% à cette pollution.

L’Europe, le Japon et le Canada occupent une place prépondérante dans ce gâchi environnemental. Cette étude affirme également que les 29 millions du Canada émettent plus de gaz carbonique que l’Afrique tout entière dont la population est estimée à plus de 800 millions d’habitants.

Face à cette dégradation grandisante, les principaux pollueurs se sont retrouvés à Kyoto au Japon sous les hauspices des Nations-Unies pour la mise en place d’un traité permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dès la signature de cet accord le “vieux continent” et l’empire du “soleil levant” ont réussi à réduire de façon significative leur émission de gaz à effet de serre. Mais, quant aux Etats-Unis, ils s’opposent à toutes les réformes visant à réduire la pollution. Ce refus est du au fait que les autorités craignent que leur industrie ne soit fortement touchée.

LES CONSEQUENCES DES GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE

Les gaz à effet de serre contribuent au réchauffement de la planète. Ce réchauffement entraine d’une part le changement climatique qui se caractérise par une augmentation de la fréquence de la secheresse de la part le monde et d’autre part la fonte de la banquise qui entraîne une augmentation du niveau de la mer jusqu’à 3 cm par an.

Cette montée du niveau de la mer risquerait de poser beaucoup de problèmes à l’humanité puisque les îles et certains pays scandinaves seront sécoués par les océans.


LES CONSEQUENCES DES GAZ A EFFET DE SERRE AU MALI

Pour notre pays les conséquences se concentrent sur les points suivants:
– une augmentation de la température moyenne qui est supérieure à 40°C
– une fréquence de la secheresse, puisqu’entre 2000 et 2006 le pays a été confronté à trois reprises à la secheresse.

Dans la partie septentrionale, elle se traduit par une concentration des populations autour des points d’eau suite au climat qui devient de plus en plus rigoureux.


LES POUMONS DU MONDE

Les poumons ne sont autre chose que des élements intervenants dans le recyclage du gaz carbonique (CO2) en oxygène. Ces éléments sont entre autres les forêts et les glaciers.

Quant au premier, en l’occurrence les forêts, pendant la nuit, elles transforment le CO2 en oxygène. Le second, quant à lui, il intervient dans le réfroidissement de la température mondiale.

Ces poumons du monde sont localisés en Amérique Latine (Brésil) et en Afrique équatoriale. Selon les experts Onusiens, sans ces forêts, l’humanité s’écroulerait sous le poids du gaz carbonique, puisque contrairement aux Etats, l’air n’a pas de frontière.

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

26 octobre 2006.