Partager


Hamad Kalkada Malkoum est le président de la Confédération Africaine d’Athlétisme et chef de délégation du Cameroun aux 9èmes Jeux Africains. Nous avons eu la chance de le rencontrer au Stade 5 juillet. Dans cet entretien, Hamad Kalkaba Malboum nous parle, entre autres, des 9èmes Jeux Africains. Il a beaucoup d’estime pour l’athlète malien Ibrahim Maïga qui, selon lui, a beaucoup de chance pour devenir un grand athlète au niveau mondial. A moins que le Gouvernement malien appuie ce jeune homme.

Indépendant : Bonjour M. le Président, peut-on connaître vos impressions par rapport aux Jeux Africains ?

Hamad Kalkaba Malkoum : Il faut dire que l’Algérie a le mérite d’accueillir la plupart des pays africains à ces Jeux Africains. Je pense que les meilleurs sportifs africains sont à Alger pour ces Jeux et les installations existent. Il y a aussi quelques flottements au niveau de l’hébergement et quelques problèmes au niveau de la restauration surtout de la fluidité du service. Je crois que ces petits problèmes seront réglés au fur et à mesure. En gros, je pense que c’est une belle édition au regard de ce que nous avons vu à la cérémonie d’ouverture. Je pense que l’Algérie a le mérite d’avoir offert au monde une cérémonie d’ouverture digne des grands événements sportifs que nous connaissons dans le monde entier. Cela est encourageant pour l’Afrique. Je pense qu’avec un tel sacrifice, l’Afrique va pouvoir accueillir dans les années à venir les Jeux Olympiques.


En tant que premier responsable de la Confédération Africaine d’Athlétisme, comment voyez-vous le niveau de l’athlétisme aux Jeux Africains ?


Je pense que le niveau de l’athlétisme africain est connu. L’Afrique est toujours présente sur la scène mondiale. En athlétisme, elle domine de nombreuses épreuves et détient aussi de nombreux records du monde. Je voudrais dire aussi qu’avec l’avènement des meetings panafricains, l’athlétisme est un sport de plus en plus populaire. C’est pour vous dire qu’il y a plus de pratiquants qu’auparavant. Je voudrais centrer mes propos sur les Jeux Africains d’Alger. Nous avons demandé à nos fédérations d’amener leurs meilleurs athlètes. Il s’agit d’abord pour ces athlètes d’honorer l’Afrique avant d’aller au niveau international. Je suis convaincu que les meilleurs athlètes africains seront présents aux Jeux Olympiques 2008. Mon ambition est de faire de l’athlétisme un grand sport en Afrique.

Vous avez l’habitude de bien apprécier notre compatriote Ibrahim Maïga. Peut-on savoir pourquoi ?

Parce que c’est un athlète qui enregistre des progrès très sensibles. Je pense qu’Ibrahim Maïga va être un grand athlète africain sur la distance qu’il a choisie, c’est-à-dire les 400 mètres. Il a une marge de progression encore pour arriver dans la classe mondiale. Je suis vraiment convaincu de son potentiel à condition qu’il se mette toujours au travail. Si, les autorités maliennes l’aident, ce jeune homme va apporter beaucoup de fierté à la jeunesse malienne dans les années à venir.

Vous êtes également le chef de délégation du Cameroun aux Jeux Africains, vous avez combien d’athlètes à Alger ?

Le Cameroun participe à ces Jeux Africains dans 17 disciplines. Nous sommes une délégation de 300 personnes, composée d’athlètes, d’officiels et d’encadrements. C’est une grosse délégation dont j’ai la charge. Je suis content que le gouvernement camerounais ait consenti autant de moyens pour faire venir ses athlètes pour rencontrer leurs frères africains à Alger et partager avec les autres jeunes des pays africains l’esprit de l’Unité Africaine et de la fraternité africaine. Je suis très content de diriger une telle délégation.

Votre gouvernement a débloqué quelle somme pour la participation du Cameroun à ces Jeux ?

Je pense que le Gouvernement a fait le maximum pour amener les 300 personnes qui composent notre délégation en terme de transports et d’équipements. Je n’ai pas le chiffre en tête, mais je sais que le gouvernement a fait un effort substantiel au plan financier. Ce n’est pas à moi de révéler le montant.

Est-ce que la compétition a bien démarré pour vous ?

Je pense que oui puisque nous sommes déjà médaillés en judo (or et bronze). Nous avons des athlètes en compétition pour d’autres médailles. En gros, nous sommes parmi les pays qui enregistrent de résultats.

Alou B HAIDARA, Envoyé spécial à Alger

17 juillet 2007.