Partager

En grève illimitée depuis le 26 octobre 2021 pour la non application immédiate des accords obtenus avec le gouvernement, le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur (Snesup) a suspendu sa grève illimitée hier, mardi 02 novembre 2021, après sa deuxième round de négociation avec la partie gouvernementale. L’annonce a été faite par le secrétaire général du SNESUP, Pr. Abdou Mallé. Voici la teneur de la déclaration de la suspension de la grève illimitée.

Suite au préavis de grève illimitée du CEN-SNESUP en date du 11 octobre 2021, indique le Pr. Abdou Mallé, une commission de conciliation s’est réunie le 27 octobre, les 1er et 2 novembre 202I au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Au terme des négociations, la partie gouvernementale et le SNESUP se sont mis d’accord sur six points. Ainsi, le point 1 concerne l’application immédiate de la grille plafond 3000 comme au Niger dans le cadre du LMD (Licence, Master, Doctorat). En effet, le Gouvernement s’engage à adopter les nouvelles grilles indiciaires planchers 7551850 et plafonds 1555/1650 au plus tard dans trois semaines.

En ce qui concerne le point 2, le relèvement immédiat de l’âge de départ à la retraite à 68 ans pour les Enseignants-Chercheurs juniors et à 70 ans pour les Enseignants-Chercheurs seniors comme au Niger, le Gouvernement demande un temps de consultation sur la question. Il y a également eu un accord entre les deux parties concernant le point 3 qui porte sur la création immédiate de la commission technique tripartite pour gérer la prime de recherche conformément à l’article 34 du Décret No20l7- 0850/P-RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs du 27 septembre 2017.

Pour les points 4 et 5, respectivement la signature immédiate du Décret N°2017- 0850/P-RM du 09 octobre 2017 relu en vue de la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche, et la signature immédiate de l’arrêté d’intégration dans la Fonction Publique des 32 admis au test d’aptitude du 14 août 202l et des 11 cas litigieux, il y a eu un accord.

Enfin, le point 6 a fait l’objet d’un accord. Il s’agit de l’apurement des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens.

Au regard de ces avancées notables sur les points de revendications, dit le Pr. Abdou Mallé, le Comité Exécutif National du SNESUP suspend son mot d’ordre de grève illimitée et invite ses militants à reprendre le travail dès le mercredi 3 novembre 2021.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain