Partager

Les ministres de la CONFEMEN se sont penchés sur les axes d’amélioration de l’accès, de la qualité et de la mobilisation des ressources

La ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo, accompagnée d’une forte délégation, a participé à la 53e session ministérielle de la Conférence des ministres de l’Education Nationale ayant le Français en Partage (CONFEMEN).

L’événement s’est déroulé du 2 au 7 juin à Caraquet au Canada. Pour cette 53e session, le thème retenu était «Enseignement Secondaire et perspectives».

Au 2 au 7 juin 2008, Caraquet (nouveau Brunswick, Canada) a accueilli les participants à la 53e session ministérielle de la CONFEMEN sur le thème «Enseignement secondaire et perspectives».

La rencontre a regroupé, en plus des représentants des 41 Etats et gouvernements membres, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et d’autres organisations internationales partenaires tels que le Comité syndical francophone de l’éducation et de la formation (CSFEF) la Fédération africaine des associations des parents d’élèves et d’étudiants, ainsi que la Banque Mondiale, l’UNESCO, entre autres.

Quant à la ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationale, Mme Sidibé Aminata Diallo, elle était accompagnée de Mme Singaré Salamatou Maiga, Conseillère technique à son département, de Youssouf Konadji, Chef de Division Curriculum et de deux membres de son Cabinet.

Durant les quatre premiers jours des travaux, les correspondants nationaux membres de la Commission administrative et financière et du Bureau ont fait le point sur l’état de la situation de l’enseignement secondaire et réfléchi sur des pistes éventuelles de développement de cet ordre d’enseignement dont le rôle dans le développement économique et social durable est incontestable.

La ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationale, Mme Sidibé Aminata Diallo, a, pour sa part, animé un dejeuner-conférence en marge de cette session avec son homologue du Burkina Faso. Le thème de cette conférence portait sur deux projets financés et appuyés techniquement par le Collège Communautaire du Nouveau Brunswick.

La présentation du Mali a été axé sur les métiers intégrés au non formel : l’école liée à la vie au Mali. La ministre a mis au cours de son exposé un accent particulier sur l’intérêt pédagogique et la possibilité de création d’emplois que peuvent offrir ces projets aux apprenants.

«Au Mali, le projet a fini sa phase d’expérimentation et attend d’être généralisé» a indiqué, Mme Sidibé Aminata Diallo dans sa note. Elle n’a pas manqué d’évoquer la qualité de la coopération canadienne tout en émettant son vœu de voir généralisé le projet au Mali.

Mme Sidibé Aminata Diallo a eu une audience avec le ministre de l’Education nationale de la France. Au cours de cette audience, les deux hauts responsables ont fait le tour des relations entre le Mali et la France dans le domaine de l’Education. Après les échanges, les deux responsables de l’Education ont promis de se rencontrer plus fréquemment.

Mme Sidibé a, en outre, rencontré Mme Marcelle Dugas, gestionnaire du développement international du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick-Diepe, responsable du projet de réparation de manuels scolaires basé à Kayes. Ici, elles ont évoqué les perspectives d’une généralisation du projet, créatrices d’emplois et génératrices de revenus pour les populations bénéficiaires.

Notons, enfin, que la CONFEMEN est un évènement de grande portée. Elle permet aux participants d’échanger et de partager leurs expériences en matière d’enseignement secondaire sur les axes d’amélioration de l’accès, de la qualité et de la mobilisation ders ressources, d’élaboration de curricula, des manuels et de l’évaluation des acquis scolaires par son programme d’analyse.

C’est, désormais, un devoir pour les pays membre de la CONFEMEN d’apporter tout l’appui nécessaire quant à la réussite d’une entreprise de grande envergure.

Les participants ont passé en revue le projet de document «Enseignement secondaire et perspectives», thématique centrale de la 53e session ; le bilan d’activités du biennum 2006-2008 ;

le programme d’activités et le budget y afférent au titre de l’année 2009 ; le bilan et les perspectives du Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) ; le bilan 2006-2008 de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ainsi que les axes de sa programmation quadriennale 2010-2013 en matière d’éducation.

Ramata TEMBELY

19 Juin 2008