Partager

Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports a présidé hier au Carrefour des Jeunes de Bamako la cérémonie de remise de diplômes aux 100 jeunes ayant bénéficié de formations professionnelles de la part d’Enda Tiers Monde-Mali.

Ladite rémise s’est déroulée en présence du coordinateur Enda Tiers Monde-Mali M. Soumaïla Diarra, du directeur national de la jeunesse, de la directrice du Carrefour des Jeunes, des représentants d’autres structures, et des récipiendaires.

La formation des jeunes , une préoccupation nationale

Cette cérémonie s’est déroulée à un moment où les plus hautes autorités du Mali ont fait de l’emploi des jeunes une priorité nationale. C’est dans ce cadre que des structures ont vu le jour. Il s’agit entre autres: de l’Agence pour la Promotoin de l’Emploi des Jeunes (APEJ) et l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE).

L’initiative d’Enda Tiers Monde participe donc à une complémentarité des structures étatiques pour asseoir le plein emploi en milieu jeune dans notre pays.

2207 jeunes formés en tois ans

Le coordinateur d’Enda Tiers Monde, Soumaïla Diarra, dans son intervention, a tout d’abord remercié les différents partenaires d’Enda Tiers Monde pour leur soutien à l’initiative de formation des jeunes filles et garçons. Il a ajouté par la suite qu’ils ont une vision convergente avec tous les acteurs oeuvrant pour l’épanouissement des jeunes en terme de formation.

Durant trois ans l’ONG a eu à former 2207 jeunes dans divers domaines: teinture, ménuiserie métallique, coupe et couture entre autres. Parmi ces 2207 248 ont été installés, a poursuivi M. Diarra.

Il a souligné ensuite que la formation ouvre le portail de l’emploi pour les jeunes en vue de la pérennisation de cet emploi, avant de demander qu’il y ait une synergie entre les autorités politiques et les ONG.

Les rélations entre le MJS et Enda Tiers Monde vont se renforcer

Selon le secrétaire général du ministère de la Jeunesse des Sports, l’excellente relation de collaboration qui existe entre le département de la jeunesse et des sports et l’ONG Enda Tiers Monde-Mali va se renforcer davantage.

Le secrétaire général, en guise de conseil aux jeunes récipiendaires, leur demanda d’être assidus au travail, puisqu’il n’existe pas de sot métier.

Aminata Djigui Traoré, au nom des 100 autres jeunes ayant bénéficié de la formation professionnelle a remercié l’ONG pour son geste en faveur d’eux. La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations.


Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

15 Mai 2008