Partager

Du 18 au 22 décembre 2017, l’Autorité de régulation des marchés publics et de la délégation de service public (ARMDS) offre une formation de renforcement de capacités à l’endroit de la société civile malienne sur les outils d’encadrement de marchés publics.

A la demande de la société civile malienne, ARMDS a ouvert depuis lundi dernier une session de formation de cinq jours à l’intention des acteurs de la société civile. Il s’agit à travers cette formation de renforcer la capacité de maitrise des participants sur les outils encadrant les marchés publics au Mali. Une initiative saluée par le président de l’ARMDS, Dr Allassane Ba. « Permettez-moi, de profiter de l’occasion pour vous renouveler non seulement le soutien constant de l’ARMDS dans le domaine du renforcement de vos capacités mais également féliciter les responsables de la Société civile pour avoir l’idée et la sagesse de solliciter une fois de plus mon service dans l’optique d’une meilleure maîtrise des outils encadrant les marchés publics », a salué M. Ba.

Du 20 Décembre 2017

Cette formation est d’une grande importance pour les participants, mais aussi, pour l’ARMDS. « La quintessence de la présente formation porte sur une matière hautement importante pour l’ARMDS, je veux parler des procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public », a-t-il informé.

Il a aussi invité les participants à plus d’engagement pour la maîtrise totale des outils d’encadrement de marchés publics pour mieux exercer leur rôle de veille citoyen. « Je me permets d’exhorter chaque acteur ici présent à profiter de cette session qui vous permettra de mieux jouer votre rôle de contrôle et de veille citoyen dans les différentes étapes de la passation, de l’exécution, du contrôle et du règlement des marchés publics », a-t-il espéré.

Au nom des participants, le président du Conseil national de la société civile, a remercié l’ARMDS pour avoir répondu favorablement à leur demande de formation sur les outils de marchés publics et promet de suivre avec assiduité les cinq jours de formation.

Youssouf Coulibaly