Partager

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Moctar Ouane et le Chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, l’Ambassadeur Giacomo Durazzo, ont procédé, le vendredi 16 avril, à la signature de quatre conventions de financement d’un montant total de près de 28 milliards de FCFA au titre du 10e Fonds européen de développement (FED) pour la période allant de 2008 à 2013.

La cérémonie s’est déroulée dans la salle des banquets du Palais de la présidence de la République. Placée sous la présidence du Chef de l’État, SEM Amadou Toumani Touré, la cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Modibo Sidibé, des membres du gouvernement et des ambassadeurs européens accrédités au Mali.

Les actions concernées par cette signature ont pour objectifs d’approfondir les réformes structurelles, d’appuyer les efforts d’accélération de la croissance, de renforcer la compétitivité du secteur privé et de réduire la vulnérabilité des populations. Elles permettront ainsi d’atténuer les effets de la crise économique mondiale sur le Mali.

Les programmes objets de cette signature sont les suivants : Programme d’appui à la mise en œuvre du contrat plan de l’Office du Niger (PAMOCT-ON). L’objectif spécifique de ce programme de près de 19,6 milliards de FCFA est d’appuyer la mise en œuvre de la politique de développement de la zone Office du Niger et de permettre ainsi un accroissement de la production agricole dans le respect du développement durable.

Le second, le Programme d’appui au secteur privé (PASP) d’un montant de 3,2 milliards de FCFA, vise à améliorer la compétitivité et la qualité des produits des PME-TPE maliennes. Il constitue un appui concret dans le cadre de l’accompagnement de la mise en œuvre de l’APE entre l’Afrique de l’Ouest et l’UE.

Le troisième programme, qui est un cinquième Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire au Mali (PASA 5) succède et complète d’autres initiatives européennes sur le même objet.

Il possède une enveloppe de 3,2 milliards de FCFA et vise à réduire l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans des zones d’interventions ciblées par des actions de proximité au bénéfice des populations les plus vulnérables, particulièrement les femmes et les enfants.

Et enfin le dernier, le Programme d’Appui à l’Ordonnateur National du FED – 10ème FED permettra à la cellule chargée de la gestion et de mise en œuvre des projets FED de renforcer ses capacités de gestion et de suivi de l’aide communautaire, en particulier celle des interventions liées à la sécurité alimentaire.

Il est doté d’une enveloppe de 1,3 milliards de FCFA.Dans son allocution, le Chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali, M. Giacomo Durazzo a félicité le Gouvernement du Mali, particulièrement le Ministère des Affaires étrangères et le Commissariat à la Sécurité alimentaire, pour leur « ouverture à la société civile » dans le cadre de la mise en œuvre des programmes du 10ème FED.

Pour sa part, le ministre Moctar Ouane a donné assurance au Chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali, et , à travers lui, à la Commission de l’Union européenne, que toutes les mesures voulues seront prises pour permettre la bonne exécution des Programmes financés notamment aux termes des conventions qui viennent d’être signées, contribuant ainsi à la réussite de la stratégie de croissance accélérée et de son plan d’action pour la période 2008-2013.

Bandiougou DIABATE

20 Avril 2010.