Partager

Le Premier ministre, à la tête d’une forte délégation, a effectué du 13 au 15 août une visite de travail dans la Région de Ségou. Dr Choguel Kokalla Maïga a animé dimanche dernier un point de presse au cours duquel il a fait le bilan de sa visite.

D’entrée de jeu, le Premier ministre, qui a conclu sa mission avec le sentiment du devoir accompli, a salué les populations de la Région de Ségou pour la chaleur et la ferveur de l’accueil.
Dr Choguel Kokalla Maïga a ensuite rappelé que le président de la Transition a invité le gouvernement à sillonner le pays profond pour exprimer sa solidarité à l’endroit des populations en vue de renforcer le sentiment d’appartenance nationale et apprécier de plus près les préoccupations locales et y apporter des solutions idoines.

Au cœur de cette visite se trouvent plusieurs messages. Le premier message, a-t-il précisé, a trait à la solidarité nationale qui sera une constante de son action à la tête du gouvernement. Le second message est le soutien du président de la Transition, du gouvernement au monde paysan, aux populations laborieuses de nos terroirs, dont l’ardeur et l’abnégation au travail permettent à notre pays de rester debout, de résister aux chocs endogènes et exogènes en faisant montre de résilience malgré le contexte de crise sécuritaire et sanitaire. Enfin, le dernier est l’engagement des autorités à accompagner les initiatives locales, l’entrepreneuriat des acteurs du secteur privé, en particulier dans le domaine de l’agrobusiness.

Par ailleurs, cette visite, qui privilégie une gouvernance de proximité, lui a permis de s’enquérir de la situation sécuritaire au niveau de la Région de Ségou, particulièrement en zone Office du Niger, d’appréhender les problèmes de la population et d’apprécier le déroulement de la campagne agricole, l’état des infrastructures hydro agricoles et les conditions de travail de l’administration.

S’exprimant sur la pertinence de la mise en place de l’organe unique de gestion des élections, le Premier ministre a déclaré : «L’objectif recherché est l’organisation d’élections transparentes, crédibles, consensuelles, apaisées pour minimiser les risques de contestations des élections et asseoir la légitimité des institutions».
Lors de la conférence des cadres élargie aux forces vives de la Région de Ségou, la problématique d’insécurité et la situation précaire des 1.300 travailleurs de la Compagnie malienne des textiles (Comatex-SA) ont été évoquées.

À ce propos, le Premier ministre a affirmé que des initiatives sont en cours depuis la visite du ministre de l’Industrie et du Commerce. Dr Choguel Kokalla Maïga a rassuré le comité syndical de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) de la Comatex et les forces vives de Ségou que le gouvernement s’attèle à trouver des solutions afin d’éponger les 2 milliards d’arriérés de salaires dans les semaines et les mois à venir avec un montant de 600 millions au départ. Le reste sera épongé au fur et à mesure dans le cadre d’un processus de reprise avec un partenaire stratégique qui a été déjà identifié.

Le Premier ministre a exhorté nos concitoyens à apporter leur soutien à la Transition et à s’inscrire dans la dynamique de réformes, dont les Assises nationales de la refondation seront un catalyseur pour les Maliens et les Maliennes afin de redéfinir les contours de l’État nouveau dans lequel nous aspiront vivre.

Le chef du gouvernement dit avoir pris bonne note des préoccupations soulevées par les populations, avant de préciser que des réponses appropriées seront apportées pour celles qui peuvent être résolues dans l’immédiat. Quant aux problèmes nécessitant un traitement, tout en profondeur, le gouvernement va les examiner dans les meilleurs délais.



Mamadou SY
Amap-Ségou