Partager

On est dans la dernière ligne droite du 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Si les deux premières semaines de la campagne se sont déroulées dans un climat serein et apaisé au grand bonheur de tous, cette dernière ainsi que le scrutin inquiètent après les révélations faites par le principal parti de l’opposions, l’URD, sur l’existence présumée d’un fichier électoral parallèle. Dans un premier communiqué, le gouvernement n’a pas démenti et la DGE a reconnu des erreurs.

La tension est depuis lors vive tant dans les états-majors politiques que chez les partenaires techniques et financiers qui s’inquiètent désormais de la tenue même du scrutin. Si bien que de plus des candidats comme Cheick Modibo Diarra, Dramane Dembélé et autres soulèvent déjà de risques de conflits post-électoraux. On attend désormais les résultats des investigations de certains partenaires annoncés pour demain.

Souhaitons dans tous les cas que les choses se décantent rapidement pour qu’on puisse vivre une fête électorale au grand bonheur de notre cher pays déjà éprouvé par six ans de crise.

DAK

L’Indicateur du 24 Juillet 2018