Partager

En séjour aux Etats-Unis, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a été la cible d’un groupe de manifestants d’origine malienne. Comme une traînée de poudre, à Paris, devant son hôtel, des manifestations similaires ont eu lieu. Un affront de trop pour les partisans du président au pays. En réponse à ces manifestations hostiles, plusieurs associations et partis politiques ont organisé, tambour battant, un accueil mardi à leur champion IBK, de retour de son périple qui l’avait conduit aux USA, en France et en Guinée-Conakry. De l’Aéroport international Président Modibo Keïta à son domicile à Sébéninkoro, tout au long du trajet, il a eu droit à un réconfortant bain de foule.

Ce qui s’est passé aux USA et en France est très grave pour être oublié de sitôt. En premier lieu, les représentations diplomatiques sont indexées. Face à un tel dérapage, quelle va être la réaction du président IBK ? Des mesures fortes seront-elles prises pour éviter la répétition de ces genres d’incidents qui ternissent l’image du pays ?
Depuis l’éclatement de cette affaire, il y a, en tout cas, de fortes inquiétudes que cette hostilité à la première institution du pays ne devienne une nouvelle forme de manifestation chaque fois que le chef de l’Etat est en déplacement à l’étranger.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 04 Octobre 23018