Partager

Les  temps sont décidément  durs pour les ex rebelles.  Déjà Très acculés par la demande sociale notamment la pression des femmes qui réclament électricité et eau, ils doivent faire face à la nouvelle hostilité   de leurs anciens amis français, entretenue par la force Barkane. En tous cas, la France de Macron est différente de celle de Hollande et très loin de celle de Sarkozy qui  a suscité et entretenu la rébellion malienne avec ses amis Qataris. Cette force n’hésite plus comme dimanche à 4 heures du matin, à descendre dans la ville pour extraire les trafiquants qui financent encore les attaques au nord et qui contrôlent les réseaux de drogue et d’armement. Malgré les manifestations suscitées, la force Barkhane  semble rester ferme sur ses nouvelles intentions de combattre tous ses narcotrafiquants tapis à Kidal. Pourvu que cela continue.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 04 Octobre 2017