Partager

A trois petits jours de la présidentielle, des millions de Maliens ne sont pas toujours sûrs de voter. Il s’agit de nos compatriotes de la diaspora et de Bamako où on évoque des milliers de cartes enlevées sans aucune pièce d’identification. A ces cartes enlevées pour lesquelles de fausses pièces d’identité sont établies nuitamment, il faut signaler l’achat des cartes d’électeur dénoncé aux autorités en vain.

D’ores et déjà, la sincérité et la crédibilité du scrutin de dimanche sont mises en mal et personne ne pourra s’étonner d’un déficit de légitimité du prochain président de la République qui pèserait moins fort face aux partenaires techniques et financiers et pays dits amis du Mali.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 26 Juillet 2018