Partager

Jadis très proches, Ibrahim Boubacar Kéita et Abdoulaye Idrissa Maïga sont désormais opposés. Le fossé est tellement grand que l’ancien Premier ministre a décidé de tourner la page de la politique. Depuis son départ mouvementé de la tête du gouvernement, AIM a opté pour le silence et sa seule apparition est intervenue à l’occasion de la présentation de son livre. Un ouvrage dans lequel, l’on s’attendait à lire des révélations sur ses rapports avec IBK. Mais rien ! Au contraire, l’ancien directeur de campagne d’IBK en 2013, s’est présenté plutôt en acteur de la société civile intéressé par les questions de proximité.

Abdoulaye Idrissa Maïga va jusqu’à bouder les activités de son parti, le RPM dont il est pourtant vice-président. Tout au long de la présidentielle, AIM n’a pas battu campagne ni directement, ni indirectement pour IBK, candidat de son parti.
Eloigné de sa base, l’ancien PM ne compte même pas s’engager dans les élections législatives, laissant la section RPM de Gao entre les mains de ses adversaires d’hier (Malick Alhousseini et Abdramane Diakité).

Pis, un de ses proches députés a préféré virer à l’URD en pleine élection présidentielle.

Pour confirmer le divorce définitif entre lui et IBK, AIM ne répond même plus aux invitations protocolaires adressées aux anciens Premiers ministres. Au risque de croiser le président IBK.

DAK

L’indicateur du 28 Septembre 2018