Partager

Quelle que soit l’issue du 1er tour de l’élection présidentielle, on est frappé par le taux d’abstention. Selon des sources concordantes, moins d’un Malien sur trois sur les huit millions d’inscrits s’est déplacé dimanche pour choisir le président de la République pour les cinq prochaines années. On est très loin de l’euphorie électorale de 2013 qui avait vu les électeurs se bousculer au portillon des urnes sans qu’on ait eu besoin de leur payer 2000 à 10 000 F CFA et à les amener à jurer sur le Coran.

La déception quasi-générale du bilan des cinq dernières années explique en grande partie le désintérêt de nos compatriotes.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 31 Juillet 2018