Partager

La 24e conférence des pays (COP24) sur le climat se poursuit en Pologne et doit s’achever vendredi 14 décembre. Mais la difficulté des négociations pourrait faire prolonger la COP24 jusqu’au week-end. La délégation malienne est tout au moins déterminée en terre polonaise, car elle a rencontré des groupes d’opérateur polonais lors de cette rencontre mondiale sur le climat. Ces opérateurs ont décidé d’investir au Mali dans 3 secteurs des plus importants de l’économie malienne : l’énergie renouvelable, l’agriculture et l’alimentation.

D’une part, la difficulté qui rôde autour de cette conférence majeure, notamment les « questions politiques clé non résolues », s’est inquiété mercredi 12 décembre, le secrétaire général de l’ONU, pour qui échouer serait « suicidaire ».

D’autre part, la délégation « politicienne » malienne s’est vite s’improvisée en opérateur économique dans l’optique de dénicher des partenariats stratégiques pour notre pays dans les secteurs susdits. La délégation des députés maliens très active, a su vendre le mérite de la richissime terre agricole dont le Mali dispose.

C’est donc la mangue du Mali qui a su charmer nos futurs partenaires de la Pologne. Cette mangue connue et reconnue de par le monde et dont la saison approche à grand pas, fera son entrée en Pologne d’une façon plus formelle. Il souhaiterait importer cette « fruit-mère » des cultures agricoles maliennes et investir dans sa transformation pour une meilleure représentativité hors des frontières maliennes.

C’est dans la poursuite de ses efforts pour des investissements stratégiques en terre africaine que la Pologne, par le biais de certains de ses ministères, a initié le programme « Go Africa », développé depuis 2013. « Go Africa » est une opportunité de renforcement de la coopération économique et politique entre la Pologne et l’Afrique pour augmenter le commerce international et la compréhension commune des questions internationales. Ceci dans le secteur militaire (armes et équipement militaire), agroalimentaire et véhicules agricoles mais aussi dans le secteur éducatif. A noter que le pays facilite désormais l’accès aux étudiants africains aux universités polonaises et offre un champ culturel bien riche.

L’agro-industriel malien devrait être plus compétitif sur le plan international (notamment en Pologne) grâce aux futurs investissements Polonais dans des mécanismes de transformation agro-industrielles. A préciser que la Pologne est aujourd’hui le 4e plus grand pays de l’Europe avec une économie très florissante.

Aissata Keita

Bamako, le 13 Décembre 2018

©AFRIBONE