Partager

Dix-sept personnes sont mortes des suites d’une intoxication alimentaire dans le village d’Agnanfoutou, près de Bongouanou, dans le centre-est du pays. Ces personnes avaient consommé une bouillie à base de maïs. Selon le ministre de la Santé, cette bouillie aurait été contaminée par des produits phytosanitaires dont on ignore encore l’origine exacte. Chants et danses rituels à Bongouanou. La Côte d’Ivoire est en deuil. « C’est un grand jour de malheur », est venu dire le président Gbagbo aux villageois d’Agnanfoutou. Le chef de l’Etat veut que la lumière soit faite sur cet empoisonnement collectif qui pourrait résulter d’une négligence comme d‘une malveillance. L’enquête est en cours. La cuisinière qui a mitonné la bouillie mortelle deux jours avant de la proposer à ses clients, a été mise sous les verrous. Parmi les 17 morts, on compte trois mineurs, un enfant de 5 ans, un autre de 6 et un adolescent de 12 ans. A Agnanfoutou, précise le ministre de la Santé, les villageois ont mis trois jours pour donner l’alerte. (Rfi)