Partager

D’après Ousmane Diarra, président de l’Association des Maliens expulsés (AME), deux Maliens étaient enchaînés dans le vol d’Air France, jeudi soir, en partance de Paris vers Bamako. 17 passagers, dont 8 Allemands, amis de l’AME et participants au Forum social mondial de Dakar, se sont interposés à ce retour forcé dégradant. L’avion a été contraint de faire demi-tour à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle. A cet effet, selon Ousmane Diarra, l’AME, alertée, a mobilisé des avocats, des syndicats et des associations dont l’Anaser, qui travaille dans les zones d’attente.

Les deux Maliens, qui ont d’abord été placés en garde à vue, ont finalement recouvré la liberté, dans la nuit du jeudi 20 janvier. Encore un cas déshonorant de tentative de retour forcé de nos compatriotes qui ne manquera sûrement pas de figurer parmi les thèmes des débats du Forum social mondial. Pourtant, nous rappelle le document de stratégie pays signé par notre pays et l’Union européenne, pour la période 2008-2013, ‘’les Migrants constituent une richesse, non seulement pour le pays de départ, mais aussi pour le pays d’accueil.

L’histoire des migrations internationales récente a montré que des pays de forte émigration pouvaient devenir rapidement des pays d’immigration. Par ailleurs, la migration a construit les nations européennes et plus récemment, les Etats-Unis. La migration est donc une chance pour tous qu’il ne faut pas sous-estimer. ‘’ Le document signale que l’essentiel des flux migratoires est dirigé vers l’Afrique, donc, le cœur du débat n’est pas la lutte contre l’immigration irrégulière qui représente à peine 10% du total des flux, mais la gestion de l’immigration de travail pour faire face au besoin de main d’œuvre des pays occidentaux.

La stratégie pays Mali-Union européenne indique que plusieurs pistes sont à explorer tels que la mise en œuvre d’une véritable politique de codéveloppement, le renforcement de la coopération décentralisée, la valorisation des acquis économiques, culturels, scientifiques de la diaspora pour son implication dans le développement et l’introduction des questions migratoires dans les documents orientant les stratégies nationales de développement.

En outre, a souligné le document de stratégie pays et programme indicatif national 2008-2013, il faut mettre en place de grandes campagnes de sensibilisation et d’information pour expliquer le réel sens des migrations. Ces campagnes, a-t-il mentionné, seraient dirigées vers les pays de départ, mais aussi et surtout, vers les pays de destination. Il est aussi nécessaire, a affirmé le document de stratégie pays Mali-UE, de réhabiliter l’immigration de travail, en instaurant une véritable coopération en matière de gestion partagée et concertée.

Baba Dembélé

24 Janvier 2011.