Partager

Le Mali débute en juin les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 avec la réception Rwanda, prévue entre le 5 et le 8 juin. Mais cette rencontre n’aura pas lieu au stade du 26 Mars, fief de la sélection nationale, ni à l’intérieur du pays. Pour cause, aucun stade de notre pays ne répond aux normes pour recevoir les matches des deux premières journées de la phase de poules des éliminatoires du Mondial 2022.

Le Mali va devoir trouver un autre pays pour recevoir le Rwanda avant d’aller affronter l’Ouganda lors de la 2è journée, prévue entre le 11 et le 14 juin. 

Espérons qu’une solution sera trouvée avant la 3è journée lors de laquelle les joueurs de Mohamed Magassouba recevront le Kenya (entre le 1er et 4 septembre). Pour la suite des éliminatoires, le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires iront successivement au Kenya (4è journée, 5-7 septembre) et au Rwanda (5è journée, 6-9 octobre) avant de terminer les éliminatoires avec la réception de l’Ouganda (6è journée, 10-12 octobre). L’issue des 6è journées, le premier de la poule se qualifie pour le 3è et dernier tour.

Outre le Mali, la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas homologué non plus des stades au Burkina Faso, au Burundi, en Centrafrique, au Tchad, en Erythrée, en Gambie, au Lesotho, au Malawi, au Liberia, en Iles Maurice, en Namibie, au Niger, à la Réunion, au Sao Tomé, au Sénégal, aux Seychelles, en Sierra Leone, en Somalie, au Soudan du Sud, en Eswatini, ni au Zanzibar.

Ladji M. Diaby

Source: L’Essor