Partager

Le Bénin et la Guinée équatoriale vont-ils rejoindre le rang des équipes punies par la Fifa en éliminatoires de la Coupe du monde 2014 ? La question mérite d’être posée quand on sait que la Fédération internationale étudie actuellement une plainte formulée par la Fédération malienne de football (Malifoot) à l’encontre de la Fédération du Bénin. Notre pays accuse les Béninois d’avoir aligné un joueur inéligible, Fabien Farnolle, le 3 juin 2012 lors d’une victoire 1-0 des Ecureuils à Cotonou contre les Aigles.

Le gardien de but n’aurait pas été naturalisé selon les critères en vigueur, estime Malifoot. C’est également le même reproche que la Fifa adresse à la Fédération équato-guinéenne, coupable d’avoir aligné trop vite le naturalisé Emilio Nsue Lopez, auteur d’un triplé lors de la victoire 4-3 face au Cap-Vert, le 24 mars 2013. Le Bénin et la Guinée équatoriale risquent ainsi d’être déclarés perdants 3-0 par forfait lors de ces deux rencontres, ce qui relancerait les Aigles dans la course à la qualification.

Les nôtres comptent, en effet, 8 points sans la défaite concédée lors de la première journée des éliminatoires et si d’aventure, la FIFA donnait match perdu au Bénin, le Mali se retrouvera alors avec 11 unités contre 12 pour le leader du groupe, l’Algérie. Dans ce cas de figure, tout se jouera lors de la dernière journée entre le Mali et l’Algérie.

Au total, depuis le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, six pays ont été sanctionnés par la Fifa, dont cinq venus d’Afrique… Et une procédure disciplinaire a été ouverte contre la Nouvelle-Zélande. Les causes sont souvent les mêmes.

Essor du 12 JUILLET 2013