Partager

La sélection nationale a donc raté son départ en éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2014.

Hier, le capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers se sont inclinés 0-1 au stade de l’Amitié de Cotonou face au Bénin lors de la journée inaugurale de la compétition. L’unique but de la partie a été marqué à la 18è par Omotoyossi qui s’est joué de l’arrière-garde malienne (commettant au passage une petite faute sur Ousmane Berthé) avant de battre Soumaïla Diakité d’un tir sous la barre transversale. Diminués par l’absence de plusieurs cadres dont Cédric Kanté, Samba Diakité, Moustaph Yattabaré et Bakaye Traoré qui ont tous déclaré forfait, les Aigles n’ont pas réussi à surmonter leur handicap et ont concédé la première défaite de leur histoire face au Bénin.

Car, de l’indépendance en 1960 jusqu’à hier, le Mali n’avait jamais perdu en compétition officielle contre une sélection béninoise. C’est donc une longue série qui vient de prendre fin pour les Aigles quelque peu méconnaissables face aux Ecureuils qui, sans être impressionnants, ont réussi l’essentiel en assurant le service minimum. Grace à ce succès, la sélection béninoise a rejoint en tête du groupe l’Algérie, large vainqueur 4-0 du Rwanda dans l’autre match. Justement, lors de la deuxième journée prévue ce week-end, les Aigles en découdront à Ouagadougou avec les Fennecs d’Algérie, tandis que le Rwanda sera l’hôte du Bénin. Dans notre livraison de demain, nous reviendrons plus en détails sur cette première sortie de la sélection nationale avec nos envoyés spéciaux au Bénin.

lundi 4 juin 2012, par Souleymane Bobo Tounkara

Essor