Partager

Leader du groupe E avec 4points, le Mali croise le Kenya cette semaine en double confrontation pour le compte des 3e et 4e journées éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 (le 7 et 10 octobre). Avec 2 points d’écart sur son premier poursuivant, les Aigles du Mali ont une belle occasion de faire un pas de géant vers l’unique ticket en jeu.

Les éliminatoires du Mondial qatari reprennent cette semaine, notamment, sur le continent africain avec deux journées express. A cette occasion, le Mali jouera deux fois contre le Kenya le 7 octobre à Agadir et le 10 octobre à Nairobi. Deux matches importants pour les Aigles qui jouent toujours leur « match à domicile » au Maroc faute de Stade homologué au pays.

Après avoir enchainé le bon et le moins bon lors des deux premières journées avec une victoire de 1-0 sur le Rwanda et un triste 0-0 face à l’Ouganda, le sélectionneur Mohamed Magassouba et ses hommes sont attendus dans le tournant par des supporters toujours exigeants et toujours pas satisfaits par le rendement de l’équipe nationale.

Déjà mis au parfum de la situation qui prévaut à travers les différentes réactions faites ça et là, le technicien malien et ses hommes sont appelés à changer de fusil d’épaule. L’équipe qui peine à marquer est appelée à se montrer réaliste pour espérer pouvoir sauter le verrou kenyan. Pour ce faire, Magassouba pourra compter sur un Adama Traoré alias Malouda très en forme qui connait un excellent début de saison avec son club moldave et qui a généralement donné satisfaction en sélection nationale. En tête du groupe D de la Ligue européenne des Champions devant le grand Réal Madrid, Sheriff Tiraspol doit son leadership en grande partie à son Malien qui est auteur d’un but et d’une passe décisive, en deux journées, pour la toute grande première de ce modeste club en Ligue des Champions. Au-delà, Magassouba doit se montrer capable de faire une utilisation judicieuse du bel effectif dont il dispose surtout avec le retour annoncé d’Yves Bissouma qui donne actuellement du fil à retordre en Premier League anglaise.

C’est à ces prix que l’équipe du Mali pourra afficher un visage convaincant dans sa marche vers l’unique ticket qualificatif du groupe.

Opposé à son premier poursuivant, le sélectionneur Magassouba se montre conscient de ce qui l’attend.

A ses dires, le Kenya est une équipe véloce, engagée physiquement et pleine du fighting spirit. Mais il indique également que son équipe a suffisamment les moyens de faire un bon résultat face à cet adversaire malgré ses qualités et ajoute qu’une qualification historique du Mali à la coupe du monde est un objectif légitime et prioritaire.    

Pour cette double confrontation, Mohamed Magassouba a établi une liste élargie de 29 joueurs avec la première convocation d’un défenseur évoluant en Belgique en la personne de Moussa Sissako. Cela, en plus du retour annoncé d’Yves Bissouma et le rappel de Kalifa Coulibaly qui avait manqué les deux précédentes journées.

Parallèlement à Mali-Kenya, les deux autres équipes du groupe à savoir Rwanda-Ouganda seront également aux prises en double confrontation à l’occasion de ces 3e et 4e journées éliminatoires.

C’est à l’issue de 6 journées que le leader du groupe sera qualifié pour le 3e et dernier tour éliminatoire de ce Mondial qatari 2022. A ce dernier tour qui regroupera 10 équipes, l’équipe sortie leader de son groupe croisera un autre dans un match aller-retour pour pouvoir rallier le Qatar.

Alassane CISSOUMA

LISTE DES 29 AIGLES CONVOQUES 

Gardiens (04)                                                

 Djigui Diarra (Young Africans, Tanzanie)

 Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo)

Mohamed Niaré (Stade malien de Bamako, Mali)

Ismaël Diawara (Malmo, Suède)

Défenseurs (08)

Hamari Traoré (Rennes, France)

Falaye Sacko (Victoria Guimarães, Portugal)

 Charles Blonda Traoré (FC Nantes, France)

 Mamadou Fofana (FC Metz, France)

Boubacar Kiki Kouyaté (FC Metz, France)

Senou Coulibaly (Dijon FC, France)

Massadio Haïdara (RC Lens, France)

Moussa Sissako (Standard Liège, Belgique)

Milieux (08)

 Diadié Samassekou (Hoffenheim, Allemagne)

 Cheick Oumar Doucouré (RC Lens, France),

Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne)

 Lassana Coulibaly (Salernitana, Italie)

 Mohamed Camara (RB Salzbourg, Autriche)

 Adama  Traoré « Noss » (Hatayspor, Turquie),

 Aliou Dieng (Al Ahly, Égypte)

 Kouamé N’Guessan Rominique (Troyes, France)

Yves Bissouma (Brigthon, Angleterre)

Attaquants (09)

 Moussa Djénépo (Southampton, Angleterre)

 Moussa Doumbia (Reims, France)

El Bilal Touré (Reims, France)

Adama  Traoré « Malouda » (FC Sheriff, Moldavie)

Kevin Zohi (FC Vizela, Portugal)

Ibrahima Koné (Sarspborg, Norvège)

Mahamadou Doucouré (Nîmes, France)

Kalifa Coulibaly (FC Nantes, France)

Mahamadou Doucouré (Nîmes, France)

Source: Mali Tribune