Partager

Auteure d’un score fleuve de 9-0 devant le Tchad à N’Djamena lors du tour précédent des éliminatoires, la sélection nationale des moins de 17 ans du Mali a confirmé sa suprématie en s’imposant à leur homologue de l’Éthiopie (2-0) dimanche dernier. Une belle option pour aborder la manche retour dans deux semaines à Addis-Abeba.

cadets_maliens.jpg
Le Mali est bien parti pour obtenir son ticket qualificatif à la Can cadette Madagascar 2017. Auteure d’un parcours, jusque là sans faute, l’équipe de Joseph Komlan veut emboîter le pas  de Baye Bah, vainqueur de la dernière édition au Niger.
Les Aiglonnets ont laminé les Walyas d’Éthiopie après leur brillante participation à la Dream Cup 2016 au Japon, puis au tri-tournament en Espagne et la lourde correction qu’ils ont infligée au Tchad lors du tour précédent.

Pour la première fois qu’ils jouaient devant leur public, ils ont été convaincants. Face à des Ethiopiens bien en place, les Cadets maliens ont monopolisé le ballon sans pour autant trouver de faille chez les Walyas Cadets. Longtemps contrés par un bloc défensif éthiopien bien en place, le sélectionneur Jonas Komla a dû effectuer deux changements offensifs pour permettre à ses attaquants Hadji Dramé et Djemoussa Traoré de trouver la faille (78′ s.p et 86′). Score finale, 2-0 pour le Mali.
Dans l’ensemble, on retient une belle prestation de la part des Aiglonnets qui ont montré qu’ils valent mieux,  même si leur talent à failli être éclipsé par la crispation engendrée par la présence d’un tel public pour leur première apparition officielle à domicile.

Confiance 100% des autorités
Avant cette rencontre, le Chef de cabinet du ministère des Sports, Youssouf Singaré, à la tête d’une grande délégation, a déjeuné avec l’équipe à Kabala. Cette rencontre s’est tenue en présence du président de la Femafoot, le général Boubacar Baba Diarra.
Selon le chef de cabinet du ministère des Sports, les cadets Maliens font aujourd’hui la fierté de notre pays à cause de leur performances sur le continent. « Le Mali est sollicité partout dans le monde dans cette catégorie. Nous sommes champions d’Afrique et vice-champions du monde. Vous avez la lourde tâche de faire mieux que vos prédécesseurs. Donc préserver notre titre et ramener nous de nouveaux trophées  », a conseillé aux jeunes M. Singaré.
Sory I. Konaté
19 Septembre 2016
©AFRIBONE