Partager

Si le monde sportif estimait que les Aigles n’avaient pas montré grand chose à Khartoum lors de la manche aller, force est d’admettre que le capitaine Mahamadou Diarra et ses camarades se sont bien repris dimanche au stade du 26 Mars, en infligeant un cinglant 3-0 au Soudan.

Les hommes de Stephen Keshi ont enfin joué comme on aimerait les voir évoluer. Et ce sont les Soudanais qui ont fait les frais du sursaut d’orgueil des Maliens.

Malijoueur.jpg

Les Aigles auraient même pu l’emporter par 4-0 si le
premier juge-assistant Guei Lucien Tehé n’avait privé El
Hadj Mahamane Traoré d’un but parfaitement valable.

Plongée dans le doute depuis le retour du Soudan, diminuée par le forfait de quelques cadres dont Soumaïla Coulibaly-un élément clé du dispositif du « sorcier » nigérian- et Momo Sissoko, la sélection nationale n’a pas tremblé face au Soudan, dimanche dans un stade du 26 Mars presque plein.

Dans le coup d’envoi du match, le public de l’arène de Yirimadio retrouvait le jeu vif et léché des Aigles version Keshi. À la baguette, Frédéric Kanouté qui multipliait les alertes dans la défense adverse commandée par Amar Ramadan.

Mais la machine malienne mettait plus d’un quart d’heure avant de tourner à plein régime. Le chef d’orchestre Seydou Keita allumait la première mèche d’une tête dévissée qui sera déviée en corner par le portier Hafiz Ahmed (24è). Sur le corner, Souleymane Dembélé décochait un tir parfait qui trouve Frédéric Kanouté au deuxième poteau.

Le Ballon d’or africain 2007 n’en demandait pas plus : sa reprise de volée s’écrasait sur le poteau avant de terminer sa course au fond des filets (25è, 1-0).

On pensait alors que les Aigles allaient faire vibrer le stade du 26 Mars en enfonçant le clou dans la foulée, mais on ne notera que deux tentatives de Seydoublen (35è) et Kanouté (41è) qui ne donneront rien. La faute ! À un dispositif hyper-prudent mis en place par le technicien soudanais Fayad A. Ismail qui a opté pour le marquage strict.

Amar Ramadan suivait Seydoublen comme son ombre, tandis que Hassan Mirghan Sayeb était chargé de marquer Kanouté. Les dernières minutes de la rencontre sont laborieuses pour les nôtres qui parviennent néanmoins à atteindre la mi-temps avec l’avantage au score.

Dès le retour des vestiaires, les Faucons sonnaient la charge.

Ils sont à deux doigts d’établir la parité, lorsqu’une erreur d’appréciation de Moussa Coulibaly, profite à Haitham Kamal, qui ouvre pour Saif Eldin Idriss dont le tir passe à côté de la cage de Mahamadou Sidibé, (54è). Le diable de Seydoublen Keita parvient malgré tout à enfoncer le clou, à la conclusion d’un beau mouvement collectif avec Souleymane Dembélé dans le rôle du passeur décisif ( 58è, 2-0).

Peu après l’heure de jeu, le même Seydoublen se chargera de tuer définitivement le suspense en inscrivant le troisième but des Aigles. Frédéric Kanouté fait ravage dans la défense adverse et place un centre en retrait plein axe pour son coéquipier du FC Séville dont la tête est imparable pour le malheureux portier Hafiz Ahmed (67è, 3-0).

Le Mali n’a dès lors plus rien à craindre et pouvait continuer à gérer la rencontre. Les Faucons essayent malgré tout d’inverser le cours d’une rencontre qui leur a échappé depuis bien longtemps.

Les Aigles auraient même pu l’emporter par 4-0 si le premier juge-assistant Guei Lucien Tehé n’avait privé El Hadj Mahamane Traoré d’un but parfaitement valable. Une erreur d’appréciation qui traduisait parfaitement la prestation calamiteuse du trio arbitral ivoirien complètement passé à côté du sujet.

Mali-Soudan : 3-0

Buts de Frédéric Kanouté (25è) et Seydou Keita (58è et 67è).

Arbitrage de l’Ivoirien Désiré Doué Noumandiez assisté de
ses compatriotes Tehé Lucien Guei et Yéo Songuifolo.

Commissaire : Théodore Z. Sawadogo (Burkina Faso).


Mali :
Mahamadou Sidibé, Amadou Sidibé, Souleymane Diamouténé, Adama Coulibaly, Moussa Coulibaly, Djibril Sidibé (Kalifa Cissé), Mahamadou Diarra (cap), Souleymane Dembélé (Mamadou Diallo), Elhadj Mahamane Traoré, Seydou Keita et Frédéric Kanouté.
Entraîneur : Stephen Keshi

Soudan : Hafiz Hamed, Mohamed Aly, Amar Ramadan, Musa El Tayer, Saif Eldin Idriss, Ala Eldin Youcif, Mudathir El Tayer (Mohamed Tahir), Haitham Mustafa, Haitham Kamal, Nasr Eldin Omer, Hassan Mirghan Sayeb (Anas El Tahir).
Entraîneur : Fayad A. Ismail.

Dimanche 22 juin au stade du 26 Mars

M. N. TRAORÉ


L’Essor du

24 Juin 2008