Partager

Dès le premier tour des élections présidentielles du 28 juillet prochain, le regroupement d’associations religieuses Sabati compte sur le vote massif de tous les maliens pour élire le candidat qu’il faut pour le Mali. C’est au cours d’une rencontre, tenue le dimanche 14juillet 2013, que le message a été donné en présence de plusieurs militants et sympathisants venus massivement pour remplir la salle du palais de la culture.

La rencontre était présidée par le Président du mouvement Sabati, Monsieur Moussa Bah et Ali Thiam, président du mouvement dans la région de Ségou et porte parole des régions pour la circonstance. L’objectif de cette rencontre était d’organiser un mémorandum à l’endroit des candidats à l’élection présidentielle du 28 juillet 2013. ‘’Plus jamais nous ne serons écartés. Nous allons nous impliquer désormais dans la gestion des affaires de l’état et nous allons élire le président de tous les musulmans du Mali. C’est pourquoi nous avons appelé les Maliens à voter dès le 28 juillet 2013’’ : ont laissé entendre les responsables du regroupement.Le mouvement Sabati est un regroupement d’associations et de leaders d’opinions œuvrant pour le respect des valeurs religieuses et sociétales du Mali ainsi qu’au respect des droits des maliennes et des maliens.

‘’Si on parle d’élection, c’est avec les cartes NINA. Donc j’interpelle tous les maliens à aller retirer leurs cartes d’électeurs pour voter’’, a déclaré Thiam. Le président, Moussa Bah, a retracé dans son intervention les grandes lignes des préoccupations du Mouvement Sabati 2012 à savoir la justice, la crise du nord, sécurité, la santé, la religion, l’éducation, les valeurs éthiques et morales, l’agriculture, l’assainissement et la gouvernance. En ce qui concerne la Justice, il a souligné que son regroupement se battra pour la mise en place de la Haute Cour de Justice afin d’éviter la prescription des infractions commises par certains responsables politiques dans l’exercice de leur fonction.

S’agissant de la crise du Nord, Sabati entend œuvrer pour résoudre définitivement la crise du nord en excluant toute option d’autonomie et/ou de décentralisation poussée, instaurer le dialogue avec l’ensemble des acteurs concernés enfin d’éviter toute frustration sociale et renforcer le processus de réconciliation nationale en évitant toute forme d’impunité.

Pour la Sécurité, Sabati entend maintenir et renforcer la présence des Forces Armées Républicaines sur toute l’étendue du territoire national et particulièrement dans les cercles des Régions Nord du Mali ; Réhabiliter les casernes militaires afin de permettre aux forces armées et de sécurité de vivre dignement ; Créer un Centre Hospitalier Universitaire Mère -Enfant ; Créer un Hôpital Militaire pour une meilleure prise en charge médical de nos Forces Armées et de Sécurité.

En ce qui concerne la Religion,le regroupement veut créer des centres de formations des Imams et Prêcheurs, impliquer largement les responsables religieux dans l’organisation du hadj, élargir le financement public des partis politiques aux structures faitières religieuses et instituer comme férié le premier jour de l’année hégirienne (Achoura).

S’agissant de nos Valeurs Éthiques et Morales, le combat du regroupement sera d’adapter le contenu du programme des médias audiovisuels à nos valeurs socioculturelles, d’appliquer avec rigueur les textes en vigueur relatifs à la réglementation des bars et maisons closes, d’interdire toute publicité de tabac et d’alcool sur toute l’étendue du territoire national du Mali et criminaliser tout comportement tendant à faire la promotion de l’homosexualité au Mali.

Pour l’enseignement et la formation, Sabati prône l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif formel, la création d’une Agence Nationale des Medersas et des Écoles Coraniques, le renforcement et la vulgarisation de la formation technique et professionnelle au niveau des medersas et écoles franco-arabes et la prise en charge scolaire des enfants souffrant d’handicaps lourds.

Pour la question de l’Agriculture, Sabati pense qu’il faut supprimer la Redevance eau pour les paysans dans les périmètres irrigués ; faciliter l’accès au crédit pour les petites et moyennes entreprises agricoles ; renforcer la subvention des intrants agricoles.

En matière d’assainissement, Sabati propose d’instaurer des mesures idoines pour une meilleure gestion des déchets et la promotion des initiatives pour la transformation des déchets.

Et enfin dans le cadre de la Gouvernance, Sabati entend maintenir le Ministère des Affaires Religieuses et du Culte en le dotant des moyens nécessaires pour l’accomplissement de sa mission, intégrer nos valeurs socioculturelles dans les politiques de gouvernance, adapter l’environnement institutionnel et juridique pour l’implantation des institutions financières islamiques, accorder un quota aux diplômés arabophones dans les différents recrutements et concours organisés par l’Etat et des structures d’insertion socioprofessionnelles (ANPE, APEJ …), dynamiser la diplomatie malienne auprès des pays arabes en impliquant les jeunes cadres Arabophones et assurer une large accessibilité aux denrées de premières nécessités.

A celles-ci, s’ajouteront d’autres mesures telles que la réduction des coûts de l’énergie tout en promouvant les énergies renouvelables, la révision des contrats miniers pour une meilleure prise en charge des intérêts de l’Etat et le suivi de l’application des recommandations des états généraux sur le foncier.

DRAMANE KONTA

17 Juillet 2013