Partager

Depuis la démission de Ibrahim Boubacar Keïta de la présidence de l’ADEMA en 1999 à quelques encablures des élections présidentielles de 2002, l’idée de candidat naturel fut bannie au PASJ.

En l’absence d’un dauphin désigné par le président sortant, M. Alpha Oumar Konaré, il a fallu l’épreuve fatidique des primaires puis la convention pour choisir le candidat du parti. En 2007, l’ADEMA s’est abstenue de présenter un candidat et avait soutenu le président Amadou Toumani Touré pour un second mandat.

Depuis plusieurs mois, le président de l’ADEMA-PASJ, M. Dioncounda Traoré ne cesse de crier sur tous les toîts que son parti gagnera les élections notamment les présidentielles de 2012. A 70 ans, Dioncounda Traoré peut-il être le candidat de l’ADEMA aux élections présidentielles de 2012? Et Soumeylou Boubèye Maïga?

Si la loi électorale n’a pas fixé de limite d’âge maximum pour être candidat aux fonctions de président de la République, par contre il y a une limite d’âge minimum pour prétendre auxdites fonctions. Selon l’article 143 de la loi électorale, nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République s’il n’est âgé d’au moins 35 ans à la date du scrutin.

Dioncounda , le président de tous les records

On le sait, l’âge confère parfois des privilèges qui doivent s’exercer dans des circonstances particulières. Très souvent, le pouvoir d’un doyen d’âge est très éphémère en Afrique par les temps qui courent. A 70 ans, on est considéré comme un doyen. Le doyen Dioncounda Traoré contrôle la situation au sein de l’ADEMA pour l’instant.

Les ardeurs et les clivages au sein du parti se sont calmés. Depuis plus de 8 ans Dioncounda règne à la présidence de l’ADEMA. Depuis la création du PASJ en 1991, aucun président n’a eu deux mandats successifs. Au rythme des choses, il a de fortes chances d’être désigné président de l’ADEMA pour un 3ème mandat de quatre ans chacun. Si l’on fait les décomptes cela ferait 12 ans de règne à Bamako-Coura, siège de l’ADEMA.

L’expérience des primaires et de la convention de l’ADEMA

En l’absence d’un dauphin désigné, le peuple de l’ADEMA devait désigner son candidat à l’élection présidentielle de 2002. On institua au sein du parti une compétition qui a commencé par des élections primaires, puis une convention.

Quatre candidats se sont inscrits aux primaires : Soumaïla Cissé qui était âgé de 52 ans en 2002, Soumeylou Boubèye Maïga 47 ans, Ibrahima N’Diaye 53 ans et Mandé Sidibé 61 ans.

Le 1er tour des primaires fut fixé au 2 décembre 2002 et la convention le 6 janvier 2002. Lorsque les quatre candidats se sont lancés dans la campagne, le président Alpha Oumar Konaré a senti que le processus, s’il le fallait, à terme, pouvait faire mal au parti.

Il a demandé aux candidats une pause, le temps de trouver un consensus. Trois des quatre candidats n’ont pas vu d’inconvénients à cela. Seul Soumaïla Cissé, par principe, a exigé la poursuite du processus.

On ne peut pas changer les règles du jeu en pleine bataille, avait-il laissé entendre, autrement dit, il n’y a pas d’alternative aux primaires. Tout de même, le 1er tour des primaires, prévu pour le 2 décembre 2001 a finalement eu lieu le 9, soit sept jours de décalage.

Dioncounda va t-il affronter Soumeylou ?

Depuis l’expérience malheureuse de la convention de 2002 qui s’est soldée par la victoire de Soumaïla Cissé au grand dam de Soumeylou Boubèye Maïga, ce dernier commença à nourrir l’ambition d’être un jour le candidat de l’ADEMA aux élections présidentielles.

En 2007, il a tenté de récidiver. Ce fut encore un échec pour lui. A 57 ans, Soumeylou Boubèye tentera une troisième fois d’être le candidat de l’ADEMA aux élections présidentielles de 2012. En tout cas, il n’a plus intérêt à reculer, peut être que la 3ème fois sera la bonne. Pour cela, il aura à affronter Dioncounda Traoré qui a actuellement le vent en poupe.

Ces deux leaders de l’ADEMA : l’un président (Dioncounda), l’autre 1er vice-président (Soumeylou) n’ont pas la même personnalité Dioncounda, toujours souriant est à l’opposé de Soumeylou qui a une mine serrée.

Journaliste de formation, Soumeylou Boubèye Maïga est un peu craint pour avoir été pendant longtemps directeur de la Sécurité d’Etat. Stratège, il est également considéré comme étant l’homme des grandes manoeuvres à l’ADEMA, en tout cas, c’est dans l’ombre qu’il est surtout efficace.

Le professeur de mathématiques Dioncounda Traoré a un C.V impressionnant. Plusieurs fois ministre et député, il est aujourd’hui le président de l’Assemblée Nationale. C’est à ce titre qu’il est tantôt la 2ème personnalité de la République ou la 3ème personnalité selon les cas.

Qui donc de Dioncounda ou de Soumeylou sera le candidat de l’ADEMA en 2012? Quand est-il de Ibrahima N’Diaye, de Mandé Sidibé, du Dr. El Madani Diallo, tous de l’ADEMA et qui étaient condidats aux élections présidentielles de 2002? Comme le dit l’autre, tout peut arriver dans la vie.


Daba Balla KEITA

15 Mai 2008