Partager

«Faire réélire ATT en 2007» ! Voilà l’objectif majeur de «Plébiscite 2007», une association que vient de porter sur les fonts baptismaux certains proches du président Amadou Toumani Touré, dont le maire de la Commune I.

Ce cadre stratégique de soutien politique «au candidat ATT» vise à créer une dynamique nationale autour de ce dernier avec «des hommes et des femmes sincères, désintéressés et fondamentalement convaincus que le sort de notre peuple, la paix, la stabilité du pays, le progrès de notre démocratie sont infiniment liés à sa réélection pour un second mandat».

Plébiscite 2007 se veut ainsi un mouvement d’appui au Mouvement Citoyen et aux Partis politiques ou regroupements de partis qui apportent leur soutien à l’actuel locataire de Koulouba.

Avec seulement 100 F CFA comme frais d’adhésion, l’association est ouverte à «tous les Maliennes et Maliens démocrates, patriotes et républicains» afin de promouvoir de nouvelles initiatives claires et transparentes pour mobiliser l’électorat malien autour de la candidature de ATT.

Plébiscite 2007 est une initiative, de sources concordantes, de Mme Conté Fatoumata Doumbia, maire de la Commune I. On sait que cette battante est très active dans la tendance de l’ADEMA favorable à un soutien au président ATT.

Par cet acte, Mme Conté a donc pris les devants sur son parti en créant Plébiscite 2007. Son initiative vient confirmer les propos d’un baron de cette tendance selon qui le soutien des Abeilles au Général «n’est pas clair» et se caractérise par sa fragilité.

Ce dont est conscient le probable candidat à sa réélection. En effet, selon nos sources, Amadou n’aurait plus entièrement confiance ni à l’ADEMA ni au Mouvement Citoyen.

C’est ainsi qu’il aurait encouragé la création d’un Front des jeunes patriotes du Mali. Ligne médiane entre l’ADEMA et le Mouvement citoyen, dont le leader demeure à l’Hippodrome, cette association est une base électorale sûre et efficace.

Selon des indiscrétions, Amadou Toumani Touré a pris conscience du fait que le consensus autour de son projet de société est beaucoup plus lié à une ambition de positionnement stratégique et non à un engagement politique réel et concret dont il a besoin pour réaliser les changements tant attendus par les Maliens.

Il serait ainsi favorable à la constitution d’un grand rassemblement, genre Union pour la majorité (UMP) de la France. Ce rassemblement serait basé sur une adhésion sans contrepartie de tous ceux qui se retrouvent dans son Projet de société parce que ATT a aujourd’hui besoin d’une vraie et sincère force politique désintéressée pour mettre en branle sa machine électorale.

Ira-t-il jusqu’au bout de ses initiatives et de sa volonté ? L’avenir immédiat nous édifiera davantage !

Aïssata Bâ

21 février 2006.