Partager

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, Moussa Sinko Coulibaly, a rencontré hier à l’hôtel Radisson la cinquantaine d’observateurs de l’Union africaine dépêchés dans notre pays à l’occasion de l’élection présidentielle de dimanche prochain. Donnant quelques éléments du processus électoral, le ministre a noté que nous étions à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle prévue ce dimanche. Conformément aux directives de la Feuille de route de la Transition, notre pays veut organiser des élections les plus transparentes et crédibles possibles afin d’avoir des institutions renforcées. La classe politique, dans son écrasante majorité, a opté pour le fichier biométrique issu du recensement administratif à vocation d’état-civil (RAVEC). Environ 6,8 millions d’électeurs recensés disposent de nos jours de leur carte NINA qui comporte la photo et l’adresse du titulaire. Cette carte, a précisé Moussa Sinko Coulibaly, va servir pour l’élection présidentielle et les autres scrutins à venir.

Ce travail a été fait par les partis politiques, la société civile et l’administration. La loi électorale a été adoptée en y introduisant de nouveaux dispositifs pour éviter les risques de fraude. Ce travail aussi a été fait de concert avec les partis politiques et la société civile.

Partout, le département en charge des élections a essayé de partager les informations pour permettre la transparence de tout ce qu’il entreprend. Un dispositif a été installé pour permettre le vote des déplacés et des réfugiés. Majoritairement, les réfugiés sont en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso.

Pour donner un caractère participatif à tout ce qu’il fait, le département travaille avec les organisations de femmes et de jeunes. Aujourd’hui, 85% des cartes NINA ont été distribuées. Le travail se poursuivra jusqu’à ce que les commissions de distribution se rapprochent des 90% de remise des cartes.

Le pays traverse un environnement très particulier. De ce point de vue, le gouvernement mettra un accent particulier sur tout ce qui est sécurité, a assuré le ministre. Cette mission sera accomplie par les ministères en charge de la Défense et de la Sécurité intérieure avec l’appui de l’Opération Serval. Aujourd’hui, a assuré Moussa Sinko Coulibaly, tout est fin prêt pour l’élection de dimanche. Les commissions continueront à distribuer les cartes jusqu’à la veille de l’élection et vendredi sera férié pour permettre aux travailleurs retardataires de retirer leur carte.

Répondant à des accusations relatives à un surplus des cartes NINA, le ministre a certifié qu’il n’y a pas de surplus de cartes en circulation, rappelant que c’est le fichier confectionné qui a été transmis à la société Morpho pour l’impression des cartes.

L’hivernage et le mois Ramadan en cours ne constituent pas des obstacles à la mobilisation des électeurs, a encore estimé le ministre.

S. DOUMBIA

Essor du 25 Juillet 2013