Partager

Après la Commune VI, c’était mercredi le tour de la Commune IV de lancer ses activités de sensibilisation en vue d’une amélioration du taux de participation aux élections prochaines.

La cérémonie de lancement des travaux était présidée par le 1er adjoint au maire de la Commune, Samuel Diarra en présence des chefs de quartier de la Commune IV, des responsables religieux, des représentants d’organisations et associations de la société civile ainsi de simples citoyens de la Commune.

Le coordonnateur des chefs de quartier, Birama Traoré, a salué l’initiative de la sensibilisation des populations prise par l’Association pour le relèvement du taux de participation aux élections (AMRTPE). A ses dires, une augmentation du taux de participation est gage de légitimité des futurs gouvernants. Il a expliqué la nécessité, pour notre pays, d’aller à des élections pour désigner le futur président de la République.

« Sans président, les autres pays ne peuvent pas nous aider. Si nous avons actuellement des problèmes surtout économiques et politiques, c’est parce que les pays qui nous aident ont arrêté leur aide« , a expliqué M. Traoré. Et au 1er adjoint au maire, Samuel Diarra, d’ajouter que « l’accord signé mardi à Ouagadougou entre le Mali et le MNLA/HCA est une occasion de sortir de la crise avec le déroulement de l’élection présidentielle sur toute l’étendue du territoire national« .

M. Traoré a invité tous les chefs de quartier de la Commune à être des messagers auprès de leurs populations afin qu’elles sortent massivement voter le 28 juillet.

Listes déchirées

Pour le président de l’AMRTPE, Bissiry Coulibaly, la hausse du taux de participation est un problème majeur de notre pays. Il a rappelé à cet effet, les différents taux de participation aux dernières élections qui n’excèdent point les 30 %. Certaines communes ont d’ailleurs enregistré 9 %. En Commune IV du district, le taux de participation a été de 15,6 % pour le scrutin communal partiel du 6 février 2011. Toutes choses qui nécessitent un gros travail de conscientisation auprès des populations.

En Commune IV, les opérations de consultations des listes des électeurs potentiels se déroulent activement. Mercredi, l’enceinte était envahie par des citoyens partis consulter les listes. Si ces consultations se passent sans difficulté majeure, le problème qui se pose en Commune IV comme dans d’autres, est que les listes ne sont pas protégées des intempéries comme le vent et la pluie. Elles sont affichées sur les murs de la clôture et de bâtiments de la mairie et sont à la portée de la pluie et du vent.

A notre passage, quelques listes d’électeurs potentiels étaient arrachées des murs et jonchaient le sol sous une véranda. Si des personnes de bonne volonté ont pris le soin de déposer sur ces listes un caillou afin qu’elles ne se perdent pas, il n’en reste pas moins que quelques-unes d’elles étaient déchirées.

Les populations doivent savoir que le vote est une occasion de renouveler leurs dirigeants ou de leur retirer leur confiance, a indiqué M. Coulibaly qui, comme en Commune VI le 12 juin dernier, a demandé au maire de décréter la journée du 28 juillet 2013, journée sans marché ni foire.

Denis Koné

21 Juin 2013