Partager


Dimanche, les élections consulaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) ont eu lieu sur l’ensemble du territoire national.

A Bamako, les élections se sont déroulées au centre international de conférence de Bamako, précisément, dans la salle « Balla Moussa Keïta ». 92 conseillers consulaires devaient être choisis.

Dès 7h du matin, la salle était ouverte. Toutes les dispositions avaient été prises pour assurer le bon déroulement des opérations de vote, avec la mise en place des listes électorales, des urnes, des isoloirs, de l’encre indélébile et des poubelles pour chaque section.

Dans chaque bureau, le personnel était composé d’un président, trois assesseurs envoyés par l’administration, un représentant du service des impôts et les délégués des listes en compétition.

Au total 1486 électeurs étaient inscrits au compte de la section commerce, 470 pour les services et 131 pour l’industrie.

Le bulletin de la liste A, de la tendance Ousmane Guitteye était de couleur blanche, quant au bulletin de la liste B, de Jeamille Bittar, lui, était vert.
Un important dispositif de sécurité composé de gendarmes et de policiers quadrillait tout le centre international de conférence. Grande a été la mobilisation.

A 9h, le premier électeur a glissé son bulletin dans l’urne de la section services.
Afin que tout aille au plus vite, et éviter tout encombrement des bureaux de vote, organisateurs avaient auparavant pris soin d’aligner les électeurs par section sur l’esplanade, puis, ces derniers, votaient par lot de dix et par section.

Le climat était serein, jusqu’au moment où, électeurs d’un camp ont voulu utiliser des procurations pour voter. Alors, le camp adverse estimant que ce document était frauduleux, a voulu empêcher par la force l’autre camp de voter, engendrant ainsi, une vive altercation entre les deux camps, poussant les forces de l’ordre à intervenir, empêchant du coup, certains électeurs de voter.

Alors, les résultats de Bamako, qui auraient dû être proclamés dès dimanche soir, n’ont pu l’être. Par contre, les résultats du scrutin dans la plupart des régions étaient connus.

Ainsi, hier lundi, toujours au Centre international de conférence, l’opération de dépouillement, a eu lieu en présence d’un important dispositif de sécurité.

Dans le but d’éviter d’autres incidents lors de ces opérations, la commission d’organisation a travaillé dans la plus grande discrétion. Aussi, excepté les membres de la commission d’organisation et les éléments des forces de l’ordre (gendarmes et policiers), personne même pas les journalistes, n’avait accès au Centre international de conférence.

Après une longue et dure attente, ce n’est qu’en début de soirée, que les résultats sont tombés, avec l’annonce de la victoire de la liste menée par Jeamille Bittar, qui rempile ainsi pour un second mandat à la présidence de la CCIM.

Sur les trois sections, Jeamille l’a emporté face à Ousmane Djitèye l’autre candidat à la présidence de la CCIM.

Dans la section des prestations de services, Bittar l’emporte largement avec 252 voix contre 122 pour Guittèye.

Dans la section Commerce, Bittar l’a emporté avec 410 contre 337 pour Guittèye.

Enfin, dans la section industrie, Guittèye l’emporte avec 61 voix contre 48 voix pour Jeamille.

03 octobre 2006.