Partager

Les élections communales de 2016 ont la particularité d’être marquées par un nombre important de candidatures juvéniles. C’est le cas de la liste du parti Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) en commune III dont la tête de liste est le jeune Aboubacar Sidibé. Un jeune, selon ses militants, qui incarne toutes les valeurs d’homme que l’ADP-Maliba souhaite pour le développement de sa commune et sa patrie en général.

L’ADP-Maliba a lancé en grande pompe, le samedi 12 novembre 2016 au terrain de la commune III, les activités de sa campagne électorale pour l’élection communale du 20 novembre prochain. L’évènement a regroupé plusieurs personnalités de la commune dont l’honorable Kalilou Ouattara, député élu à ladite commune, le secrétaire politique de l’ADP-Maliba, Cheick Oumar Diallo, le coordinateur des campagnes, Djibril Coulibaly en présence du jeune, tête de liste ADP-MALIBA, Aboubacar Sidibé accompagné des 36 femmes et jeunes qui composent sa liste.
C’est dans une atmosphère sereine que les militants et militantes et sympathisants sont sortis massivement pour l’éclat de cette cérémonie démarrée par l’exécution de l’hymne national. Pour  le coordinateur de campagne Djibril Coulibaly, la liste de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) en commune III a respecté convenablement le genre indiqué par la nouvelle loi électorale. Selon lui, les habitants de la commune auront fait le bon choix en votant pour la liste d’ADP-Maliba pour l’épanouissement de la commune III et le développement du pays.

Dans la foulée, l’honorable Kalilou Ouattara qui a exprimé toute sa joie de voir des jeunes de son parti ADP-Maliba s’intéresser aux élections de proximité a demandé aux populations de la commune de sortir massivement le 20 novembre pour voter la liste de l’ADP-Maliba pour le bonheur de la commune III.  Selon lui, l’ADP-Maliba est un parti qui a été créé par les jeunes qui avaient pris conscience que le Mali ne dispose pas des dirigeants digne de son nom pour son développement.

« Je suis dans la politique depuis le temps de Modibo Keita jusqu’à aujourd’hui, aucun parti politique et aucun politicien ne m’avait jamais convaincu et qui a le souci et l’idée pour sortir le pays de son sous-développement, sauf ce parti qui est l’Adp-Maliba. Raison pour laquelle j’ai quitté le RPM pour y adhérer parce que c’est un parti qui répond aux aspirations du peuple malien », a-t-il indiqué.

DK

15 Novembre 2016