Partager


En communiquant le nom d’Amadou Diakité comme candidat du Mali aux prochaines élections à la Confédération africaine de football (Caf), le bureau fédéral, dirigé par Salif Kéita, fait amende honorable.

Le mandat de l’actuel bureau exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) prend fin en 2009. La Caf a informé ses 53 fédérations nationales membres par lettre circulaire il y a quelques semaines maintenant. Et le comité exécutif de Malifoot dirigé par Salif Kéita destinataire de ladite lettre a statué et communiqué le nom d’Amadou Diakité pour siéger au comité exécutif lors de la prochaine AG.

Cette candidature est une aubaine que Salif et son bureau dont le mandat prend fin également en 2009 doivent saisir. Pour rappel, il y a deux ans Amadou Diakité, ancien président de Malifoot, avait été privé d’une réélection certaine dans l’instance dirigeante du football africain et mondial.

Membre du comité exécutif de la Caf depuis 1992, M. Diakité avait ouvert les portes de la Fifa en 1998 à l’occasion de la Can organisée par le Burkina. Bien avant cela, il s’était illustré au niveau du comité directeur du Stade malien de Bamako. Il avait dirigé avec brio le secrétariat général de la ligue de football de Bamako avant de présider aux destinées de Malifoot comme président pendant une décennie (1992-2002).

Après une participation de qualité à la qualification des Aigles à la Can-1994, il avait réussi à confier au Mali l’organisation de la Can-2002.

Parmi ses autres succès, on peut citer la participation malienne à quatre phases finales de Can cadets (95, 97, 99 et 2001) et juniors de la même période ; trois phases finales de Coupe du monde cadets (97, 99 et 2001) et une phase finale des juniors (1999) ; une Coupe Cabral (1997) et le retour du public dans les stades, etc.

Depuis son arrivée à la Caf en 1992, Amadou Diakité s’est forgé une personnalité qui a fait de lui l’homme de confiance du président Issa Hayatou.


Boubacar Diakité Sarr

18 Juin 2008