Partager

Le parti de l’indépendance, de la démocratie et de la solidarité (PIDS) de l’ancien ministre Daba Diawara a scellé sa marche commune avec l’Union pour la République et la démocratie (URD) dans la perspective des prochaines élections. La signature du protocole s’est déroulée le lundi 1er juillet au QG de campagne de l’URD à Hamdallaye ACI 2000 en présence des présidents Younoussi Touré de l’URD et Daba Diawara du PIDS.

A la cérémonie de signature, le président de l’URD, Younoussi Touré, a notamment déclaré. « J’ai moi-même constaté que l’URD et le PIDS ont plusieurs valeurs de notre société en partage. Nous avons tous l’ardent souci de promouvoir la solidarité et nous sommes tous attachés à l’indépendance de notre pays. Sans oublier notre engagement commun au travail bien fait », a-t-il déclaré.

Et M. Touré d’ajouter que les deux partis sont très attachés à la construction de l’Etat de droit, la promotion d’une gouvernance animée par des hommes et des femmes soucieux du bien public. Il a précisé être convaincu que la signature de cette alliance va apporter le bénéfice attendu dans l’intérêt exclusif du peuple malien tout entier.

Le président de l’URD, non moins président de l’Assemblée nationale, n’a pas manqué de saluer les qualités de l’ancien ministre Daba Diawara en mettant un accent particulier sur ses efforts pour un bon fonctionnement de la démocratie malienne. « Le PIDS est un parti de référence constitué de cadres compétents qui ont vaillamment combattu le colonialisme et travaillé pour le développement du Mali « , a-t-il souligné. Il a conclu en exprimant le vœu de lutter ensemble pour la magistrature suprême et au-delà, pour aller ensemble aux élections législatives et aux municipales. » Si Dieu nous donne le pouvoir, nous allons gérer le pays ensemble « , a-t-il promis.

Pour sa part, le président du PIDS, l’ex-ministre Daba a rappelé que le comité directeur de son parti, réuni à Bamako le 15 juin, a décidé de soutenir la candidature de Soumaïla Cissé à la magistrature suprême. Il a souligné la qualité du programme du candidat. » Notre candidat envisage des réformes allant dans le sens de la consolidation de la démocratie et du renforcement de l’Etat de droit, indispensables pour corriger les faiblesse des institutions et leur dysfonctionnement « , a-t-il déclaré.

Et M. Diawara d’indiquer que son parti se reconnaît bien dans le programme du candidat, dont la mise en œuvre contribuera à créer la richesse, des emplois et à réduire la pauvreté dans le pays.

Les deux présidents ont ensuite procédé à la signature du protocole qui stipule que le PIDS participera à l’équipe de campagne du candidat Soumaïla Cissé. Une campagne qui donnera, d’ailleurs, une visibilité au PIDS dans la perspective que pour les législatives, les deux partis se mettent en listes communes dans certaines circonscriptions électorales.

Bruno D SEGBEDJI

L’Indépendant du 03 Juillet 2013.